Italie : le chiffre de 400 migrants débarqués sur une plage de Sicile rectifié à la baisse

La police italienne arrête et interroge des migrants.
La police italienne arrête et interroge des migrants. © Sandro Catanese, AFP

L'annonce dimanche d'un débarquement de 400 migrants sur une plage de Sicile faisait figure de record depuis des années, mais en soirée la préfecture de police a finalement dénombré seulement quelque 70 personnes, a rapporté l'agence italienne Ansa, qui avait donné l'info initiale.

Publicité

De 400 à seulement 70 personnes exilés débarqués en Sicile. L'annonce dimanche 24 mai d'un débarquement massif  migrants sur une plage de l'île faisait figure de record depuis des années, mais en soirée la préfecture de police a finalement revu le nombre fortement à la baisse, a rapporté l'agence italienne Ansa.

Seul un chalutier en bois de 10-12 mètres a été retrouvée sur la plage du sud de la Sicile, située dans la région d'Agrigente. Les recherches en mer d'un plus grand navire opéré par des passeurs n'a rien donné.

Dans un premier temps, des témoins de la scène avait rapporté aux forces de l'ordre la présence de 400 migrants arrivés jusque sur la plage sur deux embarcations. Plus tard le maire de la localité s'était entretenu avec des migrants et avait évoqué la possible arrivée de 300 Tunisiens sur la plage.

"L'Italie redevient un camp de réfugiés", avaient eu le temps de commenter deux parlementaires de La Ligue (parti d'extrême droite de Matteo Salvini) avant de connaître les chiffres rectifiés du débarquement.

Les migrants arrivés sur la plage  avaient pris la fuite par petits groupes, le long des routes et à travers la campagne, réclamant souvent de l'eau aux automobilistes et demandant à monter dans les véhicules, a rapporté le journal local Agrigento Notizie. Les chiffres revus à la baisse par la préfecture de police sont plus en phase avec la réalité des fréquents débarquements directs en Italie, qui se font sur des barques ou des voiliers de taille modeste.

Avec le déconfinement, les débarquement reprennent

Ainsi 52 personnes, majoritairement originaires d'Afrique subsaharienne, sont parvenus dimanche sur la petite île de Linosa, non loin de Lampedusa, au sud de la Sicile, selon les autorités italiennes. Elles se trouvaient à bord d'une embarcation de 10 mètres.  

Samedi, une vingtaine de personnes sont arrivées à bord d'un pneumatique, au milieu des baigneurs, sur une plage de Marsala, commune de l'est de la Sicile. En outre, six Tunisiens ont réussi à accoster avec une minuscule barque à Lampedusa samedi, tandis que 40 de leurs compatriotes étaient ensuite interceptés près du littoral de cette île et escortés jusqu'au port par les gardes-côtes.

Pour la première fois depuis le déconfinement en Italie, une barque transportant sept personnes avait en outre accosté vendredi soir en Sardaigne.

Selon les chiffres du ministère italien de l'Intérieur, en date du 22 mai, 4.445 migrants sont arrivés en Italie depuis le début de l'année.

 

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine