Basket-ball : clap de fin pour la saison 2019/20 d'Euroligue

Le trophée de l'Euroligue
Le trophée de l'Euroligue © AFP (archives)

Alors qu'une fin de saison courant juillet avait un temps été évoquée, l'Euroligue n'ira finalement pas à son terme. La principale compétition de basket en Europe a annoncé l'annulation de l'édition en cours.

Publicité

L'Euroligue, principale compétition du basket européen, est définitivement arrêtée cette saison en raison de la pandémie de coronavirus qui a stoppé le championnat à six journées de la fin de la saison régulière, a annoncé l'instance, lundi 25 mai, dans un communiqué.

"Après avoir exploré toutes les options possibles, le bureau exécutif a pris la décision d'annuler l'Euroligue 2019/20, ainsi que l'Eurocup (2e échelon continental, NDLR)", a expliqué Euroleague Basketball, en charge des deux principales compétitions du basket européen.

"C'est sans doute la décision la plus difficile que nous avons dû prendre en 20 ans d'existence. Pour des raisons qui échappent à notre contrôle, nous avons été contraints d'arrêter la compétition la plus passionnante de l'histoire du basket européen", a regretté Jordi Bertomeu, patron de Euroleague basketball.

Consensus

L'association des joueurs de l'Euroligue (ELPA) s'était prononcée très majoritairement pour un arrêt de la saison.

Pour tenter de finir la saison interrompue depuis la mi-mars en raison de la pandémie de Covid-19, l'instance espérait disputer les 54 derniers matches de la saison régulière, ainsi qu'un Final 8, du 4 au 26 juillet sur un site unique. Un modèle que les ligues professionnelles en Amérique du Nord, notamment la NBA, tentent de mettre en place pour finir leurs saisons.

Après 28 journées de saison régulière, c'est l'Efes Istanbul qui occupait la tête du classement, avec 24 victoires pour 4 défaites, devant le Real Madrid et Barcelone (22 victoires).

Exercices annulés, clubs maintenus

Pour la saison 2020/21 d'Euroligue, les 18 clubs de cet exercice désormais annulé, sont qualifiés, notamment l'Asvel pour la France, qui faisait son apparition dans cette nouvelle formule de l'Euroligue en mode quasiment fermé. Le club de Tony Parker a bouclé son parcours à la 15e place, avec 10 victoires pour 18 défaites.

Huit clubs, dont Monaco pour la France, sur 24 ont déjà leur billet pour l'édition 2020/21 de l'Eurocup, les 16 autres places seront attribuées en fonction des résultats dans les championnats nationaux.

"Dans les mois à venir, nous avons une seule mission : faire tout ce qui est en notre pouvoir pour aider notre communauté à revenir plus fort [...]. Ceci n'est pas une fin, mais plus un nouveau commencement", a conclu Jordi Bertomeu.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine