Afghanistan : 900 Taliban libérés dans l'espoir d'une extension du cessez-le-feu

Des Taliban libérés de la prison de Pul-i-Charkhi en Afghanistan, le 26 mai 2020.
Des Taliban libérés de la prison de Pul-i-Charkhi en Afghanistan, le 26 mai 2020. © Reuters

Près de 900 détenus taliban ont été relâchés mardi par le gouvernement afghan, qui avait déjà libéré cent Taliban la veille. En échange, le cessez-le-feu décrété par le groupe armé pourrait être prolongé. 

Publicité

Le gouvernement afghan a tenu sa promesse, mardi 26 juin, en libérant cette fois environ 900 prisonniers taliban. Une centaine de Taliban avaient déjà été relâchés la veille. Kaboul espère ainsi encourager les insurgés à prolonger le cessez-le-feu de trois jours qu'ils ont décrété dans tout l'Afghanistan et qui doit se terminer en fin de journée.

Un journaliste de l'AFP a assisté à la libération d'une centaine de ces détenus, présentés à la presse sous un grand soleil alors qu'ils quittaient la prison de Bagram, à une soixantaine de kilomètres de Kaboul.

"Je suis très heureux d'être libéré maintenant. Je vais rejoindre ma famille après huit longues années", s'est réjoui Abdul Wasi, 27 ans, un habitant de la province de Kandahar, dans le sud du pays. "Nous voulons un cessez-le-feu permanent dans le pays", a-t-il ajouté. "Si les troupes étrangères partent, nous ne nous battrons plus."

"Je ne sais pas ce que je ferai dans le futur, mais je ferai tout pour servir l'islam", a de son côté observé Qari Mohammadullah, qui dit avoir perdu son père et sa fille unique, morte de maladie durant ses huit ans et deux mois derrière les barreaux.

Vers un prolongement du cessez-le-feu avec les Taliban

Contactés par l'AFP, des Taliban se sont montrés plutôt optimistes sur l'éventualité d'un prolongement du cessez-le-feu.

Une première source talibane a annoncé que 200 membres des "forces de l'administration de Kaboul" qu'ils détiennent seraient "libérés dans les prochains jours".

Une deuxième source parmi les insurgés a ensuite qualifié de "très probable" le fait qu'ils "prolongent le cessez-le-feu de sept jours, si le gouvernement accélère la libération des prisonniers". "Tous nos dirigeants (...) ou presque sont d'accord là-dessus", a-t-elle ajouté.

Zabihullah Mudjahid, porte-parole et voix officielle des Taliban, a toutefois déclaré n'avoir "aucune information" sur le sujet.

Cent Taliban libérés chaque jour

Les rebelles, qui multiplient depuis des semaines les assauts meurtriers contre les forces afghanes, ont surpris samedi en décrétant unilatéralement un arrêt des combats pour que leurs concitoyens "puissent célébrer dans la paix et le confort" l'Aïd el-Fitr, qui marque la fin du ramadan.

Le président afghan Ashraf Ghani a immédiatement accepté cette offre. Dimanche, il a lancé "une procédure de libération de jusqu'à 2 000 prisonniers talibans, dans un geste de bonne volonté, en réponse à l'annonce par les Taliban d'un cessez-le-feu", selon son porte-parole, Sediq Sediqqi.

D'après Javid Faisal, du Conseil national de sécurité, 100 détenus affiliés au mouvement taliban seront relâchés chaque jour "jusqu'à atteindre le chiffre de 2 000".

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine