La Bourse de Paris maintient le cap dans le vert (+0,99%)

Publicité

Paris (AFP)

La Bourse de Paris maintenait le cap dans le vert (+0,99%) mardi, confortée par la poursuite de la normalisation économique permise par les déconfinements et par des informations encourageantes sur des essais de vaccin.

A 13H16 (11H16 GMT), l'indice CAC 40 prenait 44,72 points à 4.584,63 points. La veille, il avait fait un bond de 2,15%.

La cote parisienne a choisi la hausse dès l'ouverture et n'a pas varié depuis.

Après un long week-end de trois jours, Wall Street se préparait à ouvrir sur une nette progression. Le contrat montait de 1,99%, celui de l'indice à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average élargi S&P 500 de 1,85% et celui du Nasdaq, à forte coloration technologique, de 1,72%.

"Des informations sur des essais de vaccin et la poursuite du déconfinement alimentent la confiance dans le fait que le pire est derrière nous", a résumé Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

La biotech américaine Novavax a annoncé le début d'une campagne de tests d'un vaccin contre le coronavirus sur 130 patients volontaires avec de premiers résultats attendus en juillet, selon Bloomberg.

Les indices sont portés par "les espoirs d’un redémarrage sans accroc de l'économie européenne", et "les investisseurs apprécient aussi la poursuite de la progression du prix du baril de pétrole" ainsi que "la promesse de soutien accru de la banque centrale" chinoise, a également relevé John Plassard, spécialiste de l'investissement chez Mirabaud.

Fort de ces nouvelles, les investisseurs mettaient encore de côté les tensions croissantes entre la Chine et les États-Unis, avivées par le retour des protestations à Hong Kong en réaction à un projet de loi chinois sur la sécurité qui vise à interdire la trahison, la sécession, la sédition et la subversion.

Du côté des indicateurs, le moral des consommateurs allemands devrait croître en juin après être tombé en mai à son plus bas historique en chutant de 25 points, selon le baromètre GfK.

La confiance des consommateurs (Conference board) et les ventes de maisons neuves aux États-Unis sont également à l'agenda.

- Les foncières en forme -

En matière de valeurs, les foncières bénéficiaient à plein du retour de l'optimisme et du retour à la normale attendu en matière commerciale.

Unibail-Rodamco-Westfield (URW) montait ainsi de 9,16% à 48,61 euros, tout comme Klépierre de 9,32% à 16,30 euros et Mercialys de 10,53% à 6,98 à euros.

Le secteur automobile profitait aussi de l'annonce d'un plan de soutien massif. Renault gagnait 5,12% à 18,88 euros et Peugeot de 4,78% à 12,83 euros.

Vallourec décollait de 17,47% à 34,36 euros, aidé par la bonne orientation du pétrole et par des facteurs techniques très favorables après l'annonce d'une opération de regroupement d'actions.

Scor par contre reculait de 3,71% à 23,38 euros, pénalisée par l'annonce du non versement de dividendes au titre de l'exercice 2019 et du report de son assemblée générale au 16 juin.