Covid-19 : les États-Unis passent la barre des 100 000 morts

Les États-Unis ont franchi mercredi 27 mai la barre des 100 000 morts du Covid-19.
Les États-Unis ont franchi mercredi 27 mai la barre des 100 000 morts du Covid-19. © Kevin Lamarque, Reuters

Les États-Unis ont franchi, mercredi, la barre des 100 000 morts du Covid-19. Malgré ce bilan, qui devrait continuer à s'alourdir, le déconfinement est en cours dans plusieurs États.

Publicité

Le chiffre était attendu mais il n'en est pas moins symbolique. Aux États-Unis, plus de 100 000 personnes sont décédées des suites du Covid-19. Ce bilan, annoncé mercredi 27 mai, est nettement supérieur à tous les autres pays du monde, selon l'université Johns-Hopkins.

Le nombre de morts sur 24 heures est par ailleurs reparti à la hausse, mercredi, avec 1 401 décès supplémentaires enregistrés, après trois jours d'affilée à moins de 700 morts journaliers.

Le premier mort du Covid-19 aux États-Unis avait été annoncé fin février, même si les autorités ont depuis confirmé que d'autres personnes avaient en réalité succombé à la maladie dès la mi-février. Le pays enregistre aujourd'hui près de 1,7 million de cas de nouveau coronavirus, dont quelque 385 000 personnes sont déclarées guéries.

Le nombre réel de décès et de contaminations est toutefois nettement plus élevé, estiment les experts.

L'État de New York représente à lui seul quasiment un tiers des décès déplorés dans le pays, où les drapeaux ont été mis en berne durant trois jours le week-end dernier pour rendre hommage aux victimes.

Moins de morts par habitant qu'en France

Le nombre de morts par habitant est toutefois plus bas aux États-Unis que dans plusieurs pays européens, dont le Royaume-Uni, la Belgique, l'Italie, l'Espagne, la France ou encore la Suède, selon le site de statistiques Worldometer.

Selon une moyenne de plusieurs modèles épidémiologiques réalisée par des chercheurs de l'université du Massachusetts, le nombre de décès du Covid-19 devrait avoisiner les 123 000 morts dans le pays d'ici le 20 juin.

Le déconfinement est pourtant largement engagé dans l'ensemble du pays, sous l'impulsion du président Donald Trump, résolu à relancer l'économie.

"Il y a des jours dans notre Histoire si sombres, si déchirants, qu'ils sont pour toujours gravés dans chacun de nos cœurs comme un deuil commun. Il s'agit de l'un de ces moments", a réagi, mercredi soir, le candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine