Covid-19 : le bilan quotidien dépasse de nouveau les 1 000 morts au Brésil et aux États-Unis

Des employés décharchent des cercueils de personnes décédées du coronavirus pour les enterrer au cimetière Nossa Senhora de Manaus, le 6 avrl 2020, au Brésil.
Des employés décharchent des cercueils de personnes décédées du coronavirus pour les enterrer au cimetière Nossa Senhora de Manaus, le 6 avrl 2020, au Brésil. MICHAEL DANTAS AFP/Archives

Les deux pays les plus touchés au monde par la pandémie de Covid-19, le Brésil et les États-Unis, ont de nouveau enregistré plus de 1 000 morts chacun en 24 heures. Le Brésil a également établi un record national d’infections sur une journée.

Publicité

Plus de mille personnes ont encore succombé au Covid-19 aux États-Unis et au Brésil en vingt-quatre heures, sur un continent américain où la pandémie progresse toujours rapidement.

Considéré comme l'épicentre de la pandémie du coronavirus, le Brésil a connu, jeudi 28 mai, son troisième bilan quotidien en termes de décès, avec 1 156 morts, pour un total de 26 754.

Quelque 26 417 nouvelles contaminations ont été répertoriées, pour un total de 438 238, selon le ministère de la Santé du deuxième pays le plus infecté au monde, derrière les États-Unis.

Le géant sud-américain, sixième pays le plus endeuillé de la planète, est désormais proche de l'Espagne et de la France (respectivement 27 119 et 28 662), selon un comptage de l'AFP arrêté jeudi à 19 h GMT.

Tensions autour du confinement entre Bolsonaro et les gouverneurs

Rapportés à sa population de 210 millions d'habitants, les chiffres du Brésil sont moins funestes que d'autres pays, avec 125 morts par million d'habitants, contre plus de 300 aux États-Unis et 580 en Espagne.

Mais les scientifiques estiment que les chiffres officiels pourraient en réalité être quinze fois inférieurs à la réalité, étant donné que les tests ne sont pas pratiqués de manière massive.

>> À voir : Covid-19 au Brésil : les militants pro-Bolsonaro en croisade contre le confinement

La pandémie progresse au Brésil dans un climat de tensions exacerbées entre les gouverneurs, en faveur des mesures de confinement, et le président Jair Bolsonaro, qui les considère comme une ruine économique.

La plupart des États ont imposé des mesures de confinement partielles, même si certains ont déjà commencé à les assouplir ou ont annoncé qu'ils le feraient bientôt. Le système de santé atteint dans certains cas la saturation.

Condoléances de Donald Trump

De leur côté, les États-Unis ont recensé, jeudi, 1 297 nouveaux décès dus au coronavirus en 24 heures, selon le comptage quotidien de l'université Johns-Hopkins, qui fait référence.

Cela porte à 101 573 le nombre total de morts déplorés dans le pays, de loin le plus endeuillé par la pandémie, la barre symbolique des 100 000 morts ayant été franchie la veille.

Après avoir tweeté et retweeté plus d'une quarantaine de fois sur d'autres sujets depuis le franchissement de ce seuil, sans y faire allusion, le président Donald Trump a présenté jeudi ses condoléances aux proches des personnes décédées du virus.

Depuis le premier mort du Covid-19 annoncé fin février, les États-Unis ont enregistré plus de 1,7 million de cas, selon le comptage actualisé en continu de l'université Johns-Hopkins. 

Les experts, dont l'immunologiste Anthony Fauci, conseiller de la Maison Blanche, s'accordent toutefois pour dire que ces bilans officiels sont vraisemblablement en-dessous de la réalité.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine