L'Ouzbékistan vend son hôtel légendaire

Publicité

Tachkent (AFP)

L'Ouzbékistan a vendu la majorité du capital de son hôtel le plus connu à une société basée à Singapour, alors que ce pays d'Asie centrale cherche à redonner un nouvel élan à ce bâtiment légendaire.

L'hôtel Ouzbékistan, édifice moderniste en béton dont l'image décorait autrefois de nombreuses cartes postales de souvenir ouzbèkes, est l'un des symboles de Tachkent, la capitale de cette ex-république soviétique.

La société Bashan Investment Group, basée à Singapour, a acquis 80% des actions de cet hôtel pour 23,2 millions de dollars (environ 21 millions d'euros) lors d'enchères publiques, a annoncé cette semaine l'Agence ouzbèke chargée de la gestion des actifs d'Etat dans un communiqué.

L'Ouzbékistan en gardera une part minoritaire, selon la même source.

Bashan Investment Group va investir environ 40 millions de dollars dans les travaux de modernisation de cet hôtel de 17 étages dans les 18 prochains mois, précise le communiqué.

La façade du bâtiment devra toutefois rester inchangée pendant 10 ans, selon les conditions de la vente.

Construit dans les années 1970, l'hôtel Ouzbékistan a vu le jour moins d'une dizaine d'années après un séisme dévastateur qui a frappé Tachkent, les autorités assurant alors que l'édifice pourra résister à de forts tremblements de terre.

L'hôtel était notamment destiné à accueillir le nombre croissant de délégués au Festival du cinéma africain et asiatique qui était organisé tous les deux ans dans la capitale ouzbèke.

Les privatisations font partie d'un vaste plan de réformes de l'économie ouzbèke prônée par le président Chavkat Mirzioïev.

En mai, M. Mirzioïev a notamment annoncé que le gouvernement réfléchissait à une éventuelle gestion étrangère pour la compagnie aérienne publique ouzbèke et sa société affiliée qui gère les aéroports du pays.