Accéder au contenu principal

En juin, Paris sera une vaste terrasse de café

Plusieurs personnes assises à une terrasse de café, le 30 mai 2020, à Paris.
Plusieurs personnes assises à une terrasse de café, le 30 mai 2020, à Paris. © Bertrand Guay, AFP
3 mn

Les cafés et restaurants parisiens se préparent à rouvrir, mardi, en essayant d'installer leurs terrasses sur un maximum d'espace avec la bénédiction de la mairie.

Publicité

"On va pousser les bacs à fleurs, le 2 juin on étale la terrasse" : soulagée de pouvoir rouvrir son café du 2e arrondissement de Paris, Ludivine compte bien profiter des aménagements prévus par Anne Hidalgo pour sauver un bout de chiffre d'affaires.

"On a hâte, même si on sait qu'on ne pourra mettre dehors la totalité des 60 places de l'intérieur", ajoute la gérante, qui chiffre à "plusieurs dizaines de milliers d'euros" la perte liée au confinement.

Le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé le 28 mai que les cafés, bars et restaurants pourraient rouvrir le 2 juin à Paris, mais uniquement en terrasse, car dans cette zone classée "orange" le virus "circule un peu plus fortement".

Un soulagement pour les restaurateurs parisiens, qui ont perdu 90 % de leur chiffre d'affaires en avril et sans doute 70 % en mai, note Pascal Brun, consultant et ancien PDG du groupe de restauration Frères Blanc.

>> À lire : Parfum de liberté en France avec la réouverture des parcs et jardins

Mais avec la distanciation des tables et l'interdiction de servir en salle, le rattrapage ne pourra être que partiel : "Les restaurateurs vont rouvrir pour renouer avec leurs clients, mais ils ne vont pas gagner d'argent", ajoute Pascal Brun.

Pour accompagner la réouverture, et alors que ça et là dans la capitale quelques cafés commencent déjà durant le week-end à installer quelques tables sur le trottoir, la ville a décidé d'autoriser les établissements à étendre leur terrasse au-delà du périmètre habituellement autorisé, et ce gratuitement, jusque fin septembre.

"Paris doit être aux côtés des restaurants et des bars"

"Nous avons voulu une procédure légère et souple de simple déclaration", qui pourra se faire en ligne, explique Jean-Louis Missika, adjoint à la maire PS de Paris Anne Hidalgo, en charge de l'urbanisme.

Concrètement, les restaurateurs devront signaler leur souhait d'avoir une terrasse provisoire et indiquer avec un schéma l'espace qu'ils comptent occuper. Ils pourront ainsi étendre leur terrasse le long de commerces si ceux-ci donnent leur accord, et occuper "jusqu'à trois places de stationnement en face de leur restaurant".

Pour jouer le jeu du bon voisinage, ils devront aussi remplir une charte en dix points qui sera affichée en vitrine : quiétude des riverains, limite fixée à 22 h, circulation des piétons, propreté avec l'absence de vaisselle jetable...

>> À lire : Covid-19 : pas de reprise de l'épidémie en France

De quoi "permettre de faire tourner ces commerces qui en ont énormément besoin", affirme Didier Chenet, le président du syndicat patronal GNI Synhorcat, qui estime à 12 500 le nombre d'établissements avec terrasse à Paris (dont 10 000 ouvertes).

La ville prévoit également de fermer ponctuellement certaines rues dans une vingtaine de lieux touristiques pour permettre aux terrasses de s’étendre : quartier du Marais, canal de l'Ourcq, rues des Abbesses ou Daguerre...

"Paris, dans la crise que nous traversons, doit être aux côtés des restaurants et des bars. Ils sont l'âme de notre ville", affirme Anne Hidalgo au Parisien dimanche, en avertissant : "Ce sont des centaines d'emplois qui sont en jeu".

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.