Mort de George Floyd : hommages et manifestations se multiplient en Europe

L'attaquant de Mönchengladbach Marcus Thuram a mis un genou à terre pour célébrer un but, visiblement en hommage à George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans, mort après son arrestation lundi à Minneapolis.
L'attaquant de Mönchengladbach Marcus Thuram a mis un genou à terre pour célébrer un but, visiblement en hommage à George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans, mort après son arrestation lundi à Minneapolis. © Martin Meissner, pool / AFP

De multiples manifestations ont eu lieu, dimanche, à Londres, Berlin ou encore Copenhague après la mort de George Floyd aux États-Unis. Des footballeurs du championnat de football allemand lui ont aussi rendu hommage.

Publicité

Alors que la situation reste sous tension aux États-Unis après la mort lundi de George Floyd, plusieurs manifestations et hommages ont eu lieu, dimanche 31 mai, en mémoire de cet Afro-Américain de 46 ans étouffé sous le genou d'un policier blanc.

Des rassemblements ont eu lieu à Berlin, Copenhague ou encore Londres pour protester contre cette mort après une arrestation musclée.

>> À lire aussi : "George Floyd : une affaire de racisme, 'mais aussi de violence et de politique'"

"Quand on prend la vie de quelqu'un de la manière dont c'est arrivé, ça vous fait quelque chose, où que vous soyez, parce que c'est mal", a expliqué à l'AFP un manifestant à Londres, Trevor Joseph. "C'est quelque chose d'international. C'est arrivé aux États-Unis et nous devons montrer notre solidarité."

Certains arboraient des panneaux en carton sur lesquels on pouvait lire "Black lives matter" ("Les vies des Noirs comptent") ou encore "Notre couleur de peau n'est pas un crime".

Les manifestants se sont ensuite agenouillés pendant une dizaine de minutes, un geste devenu un symbole de la lutte contre les discriminations aux États-Unis, où des rassemblements similaires ont lieu chaque jour, avant d'entamer une marche vers l'ambassade américaine.

Marcus Thuram genou à terre

Trois joueurs de Bundesliga ont par ailleurs rendu hommage à George Floyd ce week-end sur les terrains de football allemands. À commencer par Marcus Thuram, l'attaquant français de Mönchengladbach, qui a posé le genou à terre après son premier but – il a inscrit un doublé.

Le fils du champion du monde français Lilian Thuram, lui-même engagé dans la lutte contre le racisme, n'a fait aucun commentaire sur son geste. Mais juste après le match, le club de Mönchengladbach a publié sur Twitter une photo de son joueur, le genou à terre et le regard tourné vers le sol, avec la légende en anglais : "No explanation needed" ("Pas besoin d'explication").

À Dortmund, c'est l'attaquant star Jadon Sancho, 20 ans, auteur d'un triplé contre Paderborn (6-1), qui a dévoilé après son premier but un tee-shirt portant l'inscription "Justice for George". La même phrase que l'attaquant américain de Schalke 04, Weston McKennie, avait inscrite sur un brassard qu'il a porté samedi lors du match perdu 1-0 contre Brême.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine