Manifestations aux États-Unis : le candidat démocrate Joe Biden condamne les violences

Le candidat démocrate à l'élection présidentielle américaine, Joe Biden, le 25 mai 2020, à New Castle, dans le Delaware.
Le candidat démocrate à l'élection présidentielle américaine, Joe Biden, le 25 mai 2020, à New Castle, dans le Delaware. © Carlos Barria, Reuters

Face aux nombreux affrontements et pillages qui secouent plusieurs villes américaines depuis plusieurs jours, Joe Biden a condamné les violences, dimanche matin, dans un communiqué.

Publicité

Le candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden a condamné, dimanche 31 mai, les violences qui ont éclaté à travers les États-Unis pour protester contre la mort de George Floyd, tout en estimant que les Américains avaient le droit de manifester contre la brutalité policière.

"Manifester contre une telle brutalité est un droit et une nécessité. C'est une réaction éminemment américaine", a déclaré le candidat dans un communiqué. "Mais mettre le feu à des villes et la destruction gratuite ne l'est pas. La violence qui met en danger des vies ne l'est pas", a-t-il affirmé.

À Minneapolis, des agents en tenue anti-émeutes ont chargé samedi soir les manifestants qui ont défié le couvre-feu, les repoussant avec des fumigènes et des grenades assourdissantes. Des affrontements ont également eu lieu à New York, Philadelphie, Los Angeles et Atlanta, conduisant les responsables de ces deux dernières villes, ainsi que ceux de Miami et Chicago, à annoncer à leur tour un couvre-feu.

Le président des États-Unis, Donald Trump, a promis samedi de "stopper la violence collective".

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine