Crash aérien à Karachi : les boîtes noires en route pour la France

Au moins 97 personnes ont péri dans le crash d'un Airbus A320, le 22 mai 2020, sur un quartier résidentiel de Karachi,
Au moins 97 personnes ont péri dans le crash d'un Airbus A320, le 22 mai 2020, sur un quartier résidentiel de Karachi, © AFP

Des enquêteurs étaient en route lundi vers la France avec les deux enregistreurs de vol de l'Airbus A320 de la compagnie pakistanaise Pakistan International Airlines qui s'est écrasé le 22 mai dernier à Karachi.

Publicité

L'analyse des boîtes noires de l'Airbus de la compagnie Pakistan International Airlines (PIA) qui s'est écrasé le 22 mai sur un quartier résidentiel de Karachi débutera mardi 2 juin en France, ont annoncé samedi les enquêteurs. Les deux enregistreurs de vol sont en route vers la France.

L'appareil affrété par le Bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile (BEA) au nom des autorités pakistanaises doit se poser lundi dans l'après-midi à l'aéroport du Bourget.

L'Airbus A320 de la Pakistan International Airlines, parti de Lahore, s'est écrasé le 22 mai dernier sur un quartier résidentiel proche de l'aéroport de Karachi, tuant 97 personnes à son bord. Deux passagers ont survécu et aucune victime au sol n'a été signalée. Le site de l'accident reste bouclé.

Peu de temps avant l'accident, les pilotes ont signalé des problèmes moteurs. L'analyse de l'enregistreur des données de vols et de l'enregistreur des conversations dans le cockpit devrait permettre aux enquêteurs de progresser sur l'explication des causes de l'accident, à condition que les "boîtes noires" soient exploitables.

L'appareil aurait pu, selon les premiers éléments, érafler ses moteurs sur la piste lors d'une première tentative d'atterrissage, avortée.

Avec Reuters

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine