Du Colisée au Grand Bazar d'Istanbul, l'Europe rouvre ses hauts lieux touristiques

Des touristes flânant devant le Colisée de Rome, en Italie, le 28 février 2020.
Des touristes flânant devant le Colisée de Rome, en Italie, le 28 février 2020. © Andreas Solaro, AFP

Alors que la France entre mardi dans sa phase 2 du déconfinement, des lieux très prisés en Europe par les visiteurs ont recommencé à accueillir le public.

Publicité

Un parfum de normalisation flotte sur l'Europe. Le Colisée à Rome, les boutiques du Grand Bazar d'Istanbul ou encore du marché de Camden à Londres ont rouvert leurs portes aux visiteurs.

En Italie, après la basilique Saint-Pierre de Rome, Pompei ou encore la tour de Pise, c'est au tour du Colisée – site touristique le plus fréquenté de la péninsule – de recevoir à nouveau les touristes. L'imposant amphithéâtre de la Rome antique a accueilli près de 300 personnes qui avaient effectué une réservation en ligne, loin des 20 000 touristes quotidiens habituels avant la crise sanitaire.

En Espagne, où pour la première fois depuis trois mois le virus n'a fait aucun mort en 24 heures, c'est l'emblématique musée Guggenheim qui a rouvert.

En Turquie, l'accès au Grand Bazar d'Istanbul est de nouveau autorisé au public alors qu'il lui était interdit depuis le 23 mars, une fermeture d'une durée inédite en près de six siècles d'existence.

Au Royaume-Uni, pays le plus endeuillé d'Europe mais où le nombre de morts en 24 heures a été le moins élevé lundi depuis le début du confinement le 23 mars, le très touristique marché de Camden à Londres a rouvert prudemment ses portes.

Aux Pays-Bas, les touristes pourront de nouveau se rendre au musée Van Gogh et au Rijksmuseum d'Amsterdam. En revanche, les "coffee shops" ne peuvent servir que du cannabis "à emporter" aux amateurs.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine