La NBA acte son retour sur les parquets au 31 juillet

Un ballon officiel de la NBA à Détroit le 21 février 2020
Un ballon officiel de la NBA à Détroit le 21 février 2020 Gregory Shamus GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives

Le plan de relance de la NBA a été validé par la quasi-unanimité des franchises du championnat nord-américain de basket-ball. Il valide la tenue de playoffs à 22 équipes et un coup d'envoi le 31 juillet prochain, à huis clos, sur le site du parc d'attraction Disney World.

Publicité

La relance de la NBA est actée. Les franchises nord-américaines ont voté, jeudi 4 juin, en faveur de la reprise de la saison, suspendue depuis le 11 mars à cause du coronavirus, à partir du 31 juillet avec des matches disputés à huis clos à Disney World en Floride.

Le plan soumis par le patron de la ligue Adam Silver, impliquant 22 équipes, nécessitait le feu vert des trois-quarts des propriétaires des trente clubs. Il a été approuvé par 29 d'entre eux, affirme ESPN, un des principaux diffuseurs du basket aux États-Unis.

Selon le site The Athletic, seul le propriétaire des Portland Trail Blazers, pourtant concernés par ce plan, a voté contre. Vendredi, le syndicat des joueurs (NBPA), qui ont majoritairement exprimé leur envie de rejouer cet été lors d'un sondage effectué par leur instance, devrait à son tour approuver ce plan.

Les finales en octobre ?

La NBA n'a pas encore officiellement communiqué, après cette étape cruciale franchie pour la reprise de la saison, que Silver a fixé au 31 juillet, soit quatre mois et demi après le test positif au Covid-19 du pivot français Rudy Gobert (Utah Jazz), qui l'a forcé à mettre sur pause le championnat. Selon, ESPN, son épilogue est prévu le 12 octobre au plus tard si les finales venaient à se jouer en sept matches.

Toutes les rencontres se dérouleront à Disney World à Orlando, où seront concentrées les équipes sur l'immense site baptisé "ESPN Wide World of Sports Complex", qui dispose notamment d'une salle de 5 000 places, la HP Field House, et de plusieurs hôtels.

Des playoffs élargis

Côté sportif, les 22 équipes concernées sont les huit premiers de chaque conférence au soir du 11 mars : Milwaukee, Toronto, Boston, Miami, Indiana, Philadelphie, Brooklyn, Orlando à l'Est / Lakers, Clippers, Denver, Utah, Oklahoma City, Houston, Dallas, Memphis à l'Ouest. Ainsi que les six clubs se trouvant à six victoires ou moins de la 8e place dans chaque conférence, à savoir La Nouvelle-Orléans, Phoenix, Portland, Sacramento, San Antonio à l'Ouest, et uniquement Washington à l'Est.

Ce plan qui exclut de facto les huit clubs les plus mal classés du championnat, toutes conférences confondues, marquera donc la fin de saison pour Charlotte, Chicago, New York, Detroit, Atlanta, Cleveland, Minnesota et Golden State.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine