Accéder au contenu principal

En Grèce, Valbuena "impatient" de finir le travail avec l'Olympiakos

Le milieu Mathieu Valbuena (c) et ses coéquipiers de l'Olympiakos fêtent leur victoire sur Arsenal en 16e de finale retour de la Ligue Europa, à Londres, le 27 février 2020
Le milieu Mathieu Valbuena (c) et ses coéquipiers de l'Olympiakos fêtent leur victoire sur Arsenal en 16e de finale retour de la Ligue Europa, à Londres, le 27 février 2020 Adrian DENNIS AFP/Archives
Publicité

Athènes (AFP)

Avec la reprise du Championnat grec de football ce week-end, Mathieu Valbuena compte bien "tout donner au stade" du PAOK Salonique dimanche avec l'Olympiakos, "impatient de gagner le titre" et de finir le travail interrompu par 98 jours d'isolement pour cause de pandémie.

"On a arrêté la saison d'un coup, quand l'équipe tournait très bien", a expliqué à l'AFP le milieu international français. "Ça nous a beaucoup gêné de devoir rester à la maison mais c'était important qu'on s'isole pour limiter la propagation du virus et protéger nos proches et nos familles."

A l'image de Valbuena, c'est au tour des joueurs de la Super League grecque de retrouver les pelouses, après leurs homologues d'Allemagne, de Pologne, de République tchèque ou du Portugal.

Et pour l'Olympiakos, il y a un bel enjeu: leader avec 66 points, il retrouve dimanche, à Thessalonique, son dauphin le PAOK, qu'il devance de quatorze points. Il s'agit de la première journée des play-offs, sur dix, qui doivent déterminer le nom du champion et des qualifiés pour l'Europe.

"Évidemment, on est tous très contents parce qu'on est premiers et on est impatients de gagner le titre", confie Valbuena (52 sélections, 8 buts).

En peu de temps, le petit meneur de jeu est devenu l'une des coqueluches du club. Arrivé sur le port du Pirée à l'été 2019, le Français a réalisé une première saison étincelante, au point de prolonger son contrat d'un an, jusqu'en 2021.

- "Grande joie" de reprendre -

Auteur de 8 buts et 21 passes décisives depuis le début de saison toutes compétitions confondues, celui qu'on surnommait "P'tit Vélo" à l'Olympique de Marseille forme avec l'ancien Caennais Youssef El-Arabi, meilleur buteur de Grèce (17 buts), une paire offensive redoutable qui permet à l'Olympiakos d'approcher d'un 45e titre de champion.

"On va tout donner au stade pour finir l'année comme on l'a commencée, gagner le Championnat, espérer gagner aussi la Coupe et poursuivre notre bon parcours en Ligue Europa", ambitionne Valbuena.

Le club grec a vu son parcours européen également interrompu par le Covid-19, alors qu'il devait disputer un huitième de finale retour contre les Anglais de Wolverhampton (1-1 à l'aller).

"Je ressens une grande joie et je suis très satisfait parce que nous avons travaillé tous ensemble pour garder notre Championnat debout et permettre la reprise", s'est félicité le président de la Super League Minas Lysandrou auprès de l'AFP.

M. Lysandrou rappelle que "la Ligue l'a joué profil bas, avançant par étape et sans se précipiter. Ce sérieux et le fait que l'épidémie a été bien contenue dans le pays a donné confiance".

Lors de leur dernier match en compétition domestique avant l'interruption des rencontres, l'Olympiakos et le PAOK s'étaient quittés sur la demi-finale aller de la Coupe de Grèce, remportée par le club de Thessalonique 3 buts à 2 dans son antre de la Toumba.

L'enceinte, réputée pour être parmi les plus chaudes d'Europe, sonnera vide ce dimanche, toutes les rencontres étant programmées à huis clos.

Mais le président de la Super League n'exclut pas un retour des supporters en tribunes d'ici la fin de saison. "Si les conditions le permettent, la normalité c'est d'avoir des supporters dans le stade", dit-il. "Je ne veux pas presser les choses ni faire de promesses, mais on en discute."

La Grèce fait partie des pays les moins touchés par le coronavirus en Europe, avec 180 décès et 2.952 cas confirmés au 5 juin.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.