Wall Street ouvre en ordre dispersé en attendant la Fed

Publicité

New York (AFP)

La Bourse de New York hésitait à l'ouverture mercredi, faisant preuve de prudence avant la fin d'une réunion de la banque centrale américaine (Fed).

Vers 13H45 GMT, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, cédait 0,44% à 27.151,37 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, prenait 0,56% à 10.009,09 points.

Le S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, reculait de 0,12% à 3.203,26 points.

Wall Street avait déjà terminé sans direction mardi, le Dow Jones (-1,09%) et le S&P 500 (-0,78%) marquant une pause après une forte progression tandis que le Nasdaq (+0,29%) avait profité de l'envolée de quelques grands noms de la tech comme Apple pour grimper à un nouveau record.

Les indices ont de fait beaucoup progressé depuis fin mars, les investisseurs profitant des milliers de milliards de dollars injectés par la Fed et le gouvernement américain dans les circuits financiers pour soutenir l'économie et misant sur le redémarrage progressif de l'économie.

De nombreux indicateurs ont montré l'impact sévère des mesures imposées pour enrayer la pandémie de Covid-19 sur l'activité économique, l'Organisation de coopération et de développement économiques estimant encore mercredi que l'économie mondiale devrait connaitre une récession d'au moins 6% cette année.

Mais le rapport sur l'emploi américain diffusé vendredi a montré une baisse surprise du taux du chômage, confortant les acteurs du marché dans l'idée que la croissance pourrait repartir plus rapidement que prévu aux Etats-Unis.

Au vu de la forte progression des indices ces dernières semaines toutefois, ils cherchent les éléments pouvant continuer à alimenter cette hausse et surveilleront à cet égard de près les informations diffusées à l'issue de la réunion du Comité de politique monétaire de la Fed en cours de séance.

"On ne s'attend pas à de modifications substantielles de la politique monétaire, en termes des taux d'intérêt ou des rachats d'actifs", remarquent les analystes de Daiwa Capital Markets. "Mais les investisseurs tenteront d'évaluer quelle est la position de la Fed sur la situation économique et les potentiels prochaines étapes dans les nouvelles prévisions économiques et lors de la conférence de presse de Jerome Powell", le président de l'institution, ajoutent-ils.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine reculait, à 0,7873% contre 0,8253% mardi à la clôture.