Black Lives Matter : plusieurs milliers de manifestants réunis contre le racisme à Paris

Des milliers de manifestants se sont réunis pour défiler contre le racisme et les violences policières, samedi 13 juin, à Paris.
Des milliers de manifestants se sont réunis pour défiler contre le racisme et les violences policières, samedi 13 juin, à Paris. © Thomas Samson, AFP

À l'appel de la famille d'Adama Traoré, plusieurs défilés se sont tenus samedi à Paris et dans plusieurs grandes villes françaises pour dénoncer le racisme et les violences policières. Des affrontements ont opposé des individus violents aux forces de l'ordre dans la capitale. Une manifestation à revivre sur le live de France 24. 

Publicité

Au lendemain des manifestations des forces de l’ordre pour dénoncer la "haine antiflics" en France, c’est au tour des militants contre le racisme et les violences policières d’avoir occupé la rue, samedi 13 juin. 

  • Plusieurs milliers de personnes se sont réunies samedi 13 juin à Paris. D’autres rassemblements se sont tenus à travers la France comme à Marseille, au départ du Vieux-Port à Montpellier place de la Comédie ou encore à Nantes place du Bouffay. À Bordeaux, environ 500 personnes ont défilé dans une atmosphère bon enfant.

 

  • À Paris, la demi-sœur d’Adama Traoré, Assa Traoré, a pris la parole durant 15 minutes, place de la République. Elle a rappelé les circonstances du décès de son frère et comparé sa mort avec celle de George Floyd. "Il y a eu la mort de George Floyd, cette mort a fait écho directement avec la mort de mon petit frère en France. Ce qu'il se passe aux États-Unis, il se passe exactement la même chose en France. Nos frères meurent".

 

  • En fin de journée, des heurts ont éclaté entre un groupe d'individus et les forces de l'ordre. Des Black blocks ont jeté des projectiles sur les gendarmes qui ont chargé à plusieurs reprises et répliqué par des gaz lacrymogènes. 

 

  • Le rassemblement parisien a été perturbé par le déploiement d'une banderole appelant à la "justice pour les victimes du racisme anti-blanc" par des militants se réclamant du mouvement Génération identitaire. En marge du défilé, 26 personnes ont été interpellées d'après la préfecture de police, dont douze militants identitaires.

 

  • La manifestation, qui n'a pas été autorisée mais tolérée par la préfecture de Paris en raison de l'épidémie de Covid-19, n'a pas pu se mettre en mouvement pour joindre la place de l'Opéra.

Retrouvez ci-dessous notre suivi en direct des manifestations

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine