Accéder au contenu principal

La France, la Belgique et l'Allemagne rétablissent la libre circulation

L'Europe rouvre lundi ses frontières intérieures, fermées depuis plusieurs mois pour éviter la propagation du coronavirus.
L'Europe rouvre lundi ses frontières intérieures, fermées depuis plusieurs mois pour éviter la propagation du coronavirus. © Patrick Hertzog, AFP
2 min

L'Allemagne, la Belgique, la France et la Grèce ont décidé de rétablir la libre circulation avec tous les pays de l'Union européenne, qui ont maîtrisé la pandémie.

Publicité

Les Européens peuvent de nouveau voyager. Mais attention avant de boucler ses valises : le retour à la libre circulation à l'intérieur du Vieux continent se fait en ordre dispersé.

L'Allemagne, la Belgique, la France et la Grèce ont rétabli, lundi 15 juin, la libre circulation avec tous les pays du continent. Athènes, dont l'économie repose en grande partie sur le tourisme, va même plus loin et invite les voyageurs de plusieurs régions hors UE, comme l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Japon, la Corée du Sud, la Chine.

Dans l'île de Santorin et son paysage de carte postale, la population guette le retour des touristes. "Nous les attendons désespérément. Nous avons besoin d'eux, s'ils ne viennent pas comment allons-nous survivre ?", s'impatiente Michalis Drosos, dans son magasin de souvenirs.

Autre pays pressé de sauver sa saison touristique, la Croatie avait rouvert ses frontières aux citoyens européens dès jeudi, et la Pologne samedi. L'Espagne a, elle, décidé d'avancer au 21 juin, au lieu du 1er juillet, l'ouverture de ses frontières avec tous les pays de l'Union européenne, sauf avec le Portugal.

Parmi les pays sur le point de rouvrir leurs frontières ou l'ayant déjà fait, nombre d'entre eux (Hongrie, Bulgarie, Autriche, République tchèque, Slovaquie, Lettonie...) maintiennent cependant des restrictions pour les voyageurs en provenance des destinations européennes où le taux d'infection est encore jugé trop élevé.

Pandémie de coronavirus : l'Europe rouvre ses frontières mais reste vigilante

"Réciprocité"

La Norvège a ouvert, lundi, ses frontières à tous les pays nordiques, en imposant des conditions qui excluent à ce stade la quasi-totalité de la Suède, où l'épidémie de nouveau coronavirus reste vive.

Chaque pays a composé sa liste, plus ou moins longue, de zones à risque. La Suède et la Grande-Bretagne y figurent invariablement. S'y ajoutent souvent l'Espagne et le Portugal. Parfois les Pays-Bas, la Belgique, la France. Les listes sont révisées régulièrement.

Soit les voyages depuis ou vers ces destinations sont proscrits, soit un test de dépistage négatif au Covid-19 ou un isolement de 14 jours sont requis.

La France prévient qu'elle appliquera "la réciprocité" aux pays imposant des restrictions à ses ressortissants.

Après trois mois de blocage, c'est l'heure des retrouvailles à la frontière franco-belge

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.