Accéder au contenu principal

Repas pour les enfants défavorisés: Johnson sous la pression du footballeur Rashford

L'attaquant de Manchester United, Marcus Rashford, salue les supporters lors du match de Premier League face à Aston Villa, à Manchester, le 1er décembre 2019
L'attaquant de Manchester United, Marcus Rashford, salue les supporters lors du match de Premier League face à Aston Villa, à Manchester, le 1er décembre 2019 Oli SCARFF AFP/Archives
Publicité

Londres (AFP)

Le gouvernement britannique de Boris Johnson fait face mardi à une pression croissante pour prolonger pendant l'été les repas gratuits pour les enfants défavorisés, suite à la campagne menée par le footballeur de Manchester United Marcus Rashford.

Depuis la fermeture des écoles fin mars pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, le gouvernement a mis en place un système permettant aux enfants de milieux modestes de bénéficier de repas gratuits. Mais il se refuse de le prolonger pendant l'été.

"Je sais ce que c'est que d'avoir faim", a écrit Marcus Rashford, 22 ans, dans une tribune mardi dans le quotidien conservateur The Times. Il souligne à quel point il sait l'effet qu'aurait un revirement du gouvernement pour les 1,3 million d'enfants éligibles à ce dispositif, et pour cause, il était l'un d'eux il y a 10 ans.

L'opposition travailliste a appelé à un débat au Parlement pour obtenir l'extension du dispositif. La campagne de l'attaquant international anglais de Manchester, qui a interpellé lundi le gouvernement dans une lettre ouverte, a reçu le soutien de députés conservateurs, dont le président de la commission sur l'éducation, Robert Halfon, qui a salué le joueur comme "une inspiration et un héros de notre époque".

Dans sa tribune, Marcus Rashford appelle les députés de tous bords à "mettre leurs rivalités de côté" et faire preuve de "solidarité" sur un sujet qui pourrait porter atteinte à la "stabilité de familles à travers le pays pour les générations qui viennent".

Chargée des questions d'éducation au sein du parti travailliste, la députée travailliste Rebecca Long-Bailey a estimé qu'il serait "insensible" de la part du gouvernement de ne pas faire ce "petit pas pour alléger la pression financière" qui pèse sur les ménages "et garantir que les enfants puissent manger pendant les vacances d'été".

Selon le Times, la prolongation du dispositif coûterait 120 millions de livres (133 millions d'euros). Le gouvernement a récemment annoncé une enveloppe de 63 millions de livres (70 millions d'euros) pour aider les familles en difficulté.

Dans les premiers jours du confinement, Rashford avait lancé sur les réseaux sociaux une campagne de levée de fonds. Une première vague de dons avait rassemblé 134.000 GBP (149.000 EUR), qu'il avait abondé pour porter la somme à 400.000 GBP (445.000 EUR), en avril.

Il s'était ensuite engagé à rassembler 20 M GBP (22,3 M EUR) en dons financiers et alimentaires pour permettre que 3 millions de repas soient servis à des personnes défavorisées, un objectif atteint en fin de semaine dernière.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.