Fair-play financier : l'OM pourra jouer la Ligue des Champions

L'attaquant Florian Thauvin lors d'un match de Ligue 1 contre l'Amiens SC, le 6 mars 2020.
L'attaquant Florian Thauvin lors d'un match de Ligue 1 contre l'Amiens SC, le 6 mars 2020. © Gérard Julien, AFP

La Chambre de jugement de la Commission de contrôle financier des clubs de l'UEFA a condamné vendredi l'Olympique de Marseille à verser une amende de trois millions d'euros, pour punir les déficits trop élevés du club. Celui-ci pourra toutefois participer à la Ligue des Champions en octobre.

Publicité

L'Olympique de Marseille a évité le pire. Vendredi 19 juin, l'OM a été sanctionné par l'UEFA d'une amende de trois millions d'euros pour avoir enfreint les règles du fair-play financier. Sa participation à la prochaine Ligue des champions n'a en revanche pas été remise en cause.

La Chambre de jugement de la Commission de contrôle financier des clubs (ICFC) de l'UEFA n'a prononcé que des sanctions financières et administratives pour punir les déficits trop élevés du club, constatés depuis son rachat par l'Américain Franck McCourt en 2016.

En plus de l'amende, l'instance a décidé de retirer 15 % des sommes que le club percevra pour sa participation aux compétitions européennes pour 2020-2021 et éventuellement 2021-2022 s'il est qualifié.

Elle impose aussi une limite de 23 joueurs sur l'effectif qui pourra disputer les coupes continentales jusqu'à 2022-2023.

Manchester City exclu en février

Les supporters craignaient le scénario noir d'une suspension de toutes compétitions européennes, alors que devait résonner au Vélodrome l'hymne de la C1 à l'automne prochain, lorsque reprendra la phase de groupes à partir du 20 octobre. L'OM s'était qualifié grâce à sa deuxième place de l'exercice de Ligue 1 mais tout a été interrompu par le coronavirus.

Un moindre mal pour le club marseillais, donc, comparé au cas de Manchester City, qui a été exclu, en février, des compétitions européennes pour les deux prochaines saisons , pour des montants supérieurs. Le club anglais a fait appel au Tribunal arbitral du sport (TAS).

 Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine