Les joueurs de basket de Washington s'engagent contre l'injustice raciale

Publicité

Washington (AFP)

Les clubs de basket-ball de Washington se sont engagés vendredi dans la lutte contre "le racisme et l'oppression" de la communauté noire, appelant leurs coéquipiers de ne pas rester à l'écart du combat.

Les équipes des Wizards (NBA) et des Mystics (WNBA) ont participé à une marche dans la capitale américaine vers le monument célébrant Martin Luther King, l'icône de la lutte pour les droits civiques.

La manifestation, qui a rassemblé quelques centaines de personnes, était organisée à l'initiative des joueurs eux-mêmes le jour du 155e anniversaire de l'abolition de l'esclavage aux Etats-Unis.

Un mouvement historique de colère contre le racisme et les violences policières traverse le pays depuis quelques mois et la mort de plusieurs Afro-Américains aux mains de policiers blancs.

"Nous ne resterons plus silencieux face au racisme, à l'oppression, aux violences policières et aux femmes et hommes noirs qui se font tuer chaque jour", a lancé Natasha Cloud, 28 ans et victorieuse du Championnat féminin la saison dernière avec les Mystics.

Elle a appelé les joueurs blancs à se faire les "complices" de leurs coéquipiers noirs. "Etre un allié, poster une photo sur Instagram, ça ne suffit pas, nous avons besoin de votre aide dans ce combat", a-t-elle dit.

Bradley Beal, la vedette des Wizards a assuré que "nous avons une voix et une tribune, et (cette marche) est une des façons de s'en servir".

Parmi les combats à mener figurent les brutalités policières, le racisme, l'éducation à deux vitesses la réforme du système carcéral, a-t-il ajouté.

"Le plus difficile est qu'en trouvant une solution à l'un d'eux, il y en aura un autre", a dit Bradley Beal. "Cela demande de la patience et des gens vraiment impliqués pour que cela change".

Le joueur de 26 ans a révélé qu'il avait lui-même été victime d'un contrôle policier arbitraire il y a deux ans, près de Washington. "Je n'avais rien fait, mais il est intervenu parce que j'étais un sportif noir qui conduisait une belle voiture", a-t-il raconté.

Depuis quelques années, les sportifs s'engagent dans la lutte contre l'injustice raciale et sociale. La vedette de la NBA, LeBron James, veut notamment promouvoir le vote des Américains noirs à l'approche de l'élection présidentielle, le 3 novembre.

La NBA a par ailleurs annoncé vendredi que le 19 juin serait désormais un jour chômé pour ses employés.