Covid-19 : la France rouvre ses stades le 11 juillet, les activités sportives autorisées le 22 juin

Le stade de France, à Saint-Denis en banlieue parisienne, va rouvrir au public à partir du 11 juillet 2020.
Le stade de France, à Saint-Denis en banlieue parisienne, va rouvrir au public à partir du 11 juillet 2020. © AFP

Les Français pourront reprendre leurs activités sportives en club à partir du 22 juin, hormis les sports de combat. Les cinémas et centres de vacances rouvrent à la même date. Les supporters regagneront les gradins des stades le 11 juillet. 

Publicité

Les stades et hippodromes français pourront à nouveau ouvrir et accueillir du public à compter du 11 juillet, mais avec une jauge limitée à 5 000 personnes, a confirmé samedi 20 juin Édouard Philippe.

Le gouvernement a par ailleurs autorisé la reprise des activités de sports collectifs à partir du lundi 22 juin "avec des mesures de prévention adaptées". Les sports de combat restent en revanche interdits.

L'amélioration de la situation sanitaire dans l'Hexagone liée à la pandémie de Covid-19, permet également au gouvernement français d'autoriser la réouverture dès le 22 juin des cinémas, centres de vacances, des casinos et des salles de jeux.

Appel à la "vigilance" face au virus

Édouard Philippe appelle toutefois à maintenir "une posture vigilante face à l’épidémie, a fortiori pendant la période estivale", indique-t-il dans un communiqué.

"Comme pour les salles de spectacle, les activités rassemblant plus de 1 500 personnes devront donner lieu à déclaration, afin que puissent être garanties le respect des précautions nécessaires", a précisé le chef de gouvernement.

Grâce à des progrès dans la lutte contre l'épidémie de Covid-19, la France n'a enregistré que 14 décès supplémentaires dans les hôpitaux au cours des dernières 24 heures, portant le nombre total de décès depuis le début de l'épidémie à 29 617, selon le bilan publié vendredi par la Direction générale de la santé (DGS).

Le nombre de patients du Covid-19 en réanimation continue parallèlement de baisser avec 727 malades, soit 25 de moins que jeudi, selon un communiqué de la DGS.

État d'urgence levé le 11 juillet sauf en Guyane

La reprise des activités de loisir et de sport constitue le premier train de mesures de déconfinement annoncé par Matignon. La seconde phase entrera en application le 11 juillet, date qui marquera la fin de l'état d'urgence sanitaire sur le territoire métropolitain.

Entré en vigueur le 24 mars face à l'épidémie de Covid-19, cet état d'urgence sanitaire, qui permet de restreindre certaines libertés publiques, avait été prolongé en mai jusqu'au 10 juillet. Dans l'Outremer, en revanche, il sera maintenu, notamment en Guyane où "le virus circule activement" et demande en conséquence des mesures de protection particulières. Le gouvernement prendra un décret la semaine prochaine pour reporter les élections municipales.

Ouverture des discothèques, foires et salon en septembre 

À partir de septembre enfin "et sous réserve d'une nouvelle évaluation de la situation épidémiologique, la rentrée pourra être marquée par de nouveaux assouplissements" avec l'ouverture des foires, expositions et salons et "le cas échéant" de l'ouverture des discothèques et des croisières maritimes internationales.

"Cette nouvelle étape (...) repose d'abord sur le sens de la responsabilité des Français, qui doivent continuer à faire preuve d'une attitude exemplaire pour combattre l'épidémie", rappelle le gouvernement.

Sur l'ensemble de la France, les autorités semblent écarter d'ores et déjà un nouveau confinement en cas de deuxième vague épidémique. "La stratégie de réponse, notamment pour protéger les personnes les plus vulnérables sans recourir à un reconfinement général, ainsi que le dispositif sanitaire, seront présentés par le gouvernement dans les prochains jours. Des dispositions particulières seront prises pour l'été", indique le gouvernement.

Avec AFP    

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine