Accéder au contenu principal
Dans la presse

Système de navigation chinois Beidou : "Un grand pas pour la Chine"

Lancement du dernier satellite du système de navigation chinois Beidou
Lancement du dernier satellite du système de navigation chinois Beidou © France 24

A la Une de la presse, ce mercredi 24 juin, le lancement, hier, du dernier satellite du système de navigation Beidou, qui couvre désormais l’ensemble de la planète. Une nouvelle étape du déconfinement au Royaume-Uni. Un revers pour le tennisman Novak Djokovic. Et l'odeur du durian.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

Cette ultime étape permet à la Chine de s’affranchir du GPS américain, souligne The Global Times, qui cite le concepteur en chef du système Beidou. D’après Yang Changfeng, la mise en orbite de ce dernier satellite permet à la Chine de «franchir un nouveau pas vers le pouvoir spatial», le gouvernement chinois insistant, quant à lui, sur le fait que «disposer d’un système de navigation propre est vital pour ne pas dépendre des systèmes étrangers», notamment en cas de conflit militaire. «Un moment historique pour les efforts spatiaux chinois», exulte The China Daily, qui présente les 59 satellites du système Beidou comme «les fruits d'un grand arbre luxuriant aux racines plantées dans un sol fertile, dont les feuilles fleurissent sous un soleil radieux». Un système destiné, selon le journal, à «promouvoir une utilisation pacifique de l'espace».

Au Royaume-Uni, le Premier ministre a annoncé hier une nouvelle étape du déconfinement le 4 juillet. Retour chez les coiffeurs, dans les musées, les cinémas, et surtout dans les sacro-saints pubs. «Ramenez les bières!» : la réouverture des bars met en joie Metro, qui plaisante sur le fait que Boris Johnson pourra enfin profiter de l’occasion pour aller se faire couper les cheveux. «Notre longue hibernation nationale touche à sa fin», a déclaré le Premier ministre, en assurant qu'il existait un risque de foyers de contamination locaux, mais pas de deuxième vague d'infections» - un avis que ne partagent pas les scientifiques, qui appellent à la prudence et mettent en garde contre un déconfinement trop rapide, selon The Guardian.

Il a été accusé, lui, par ses détracteurs, d’avoir manqué de prudence. Le professeur Didier Raoult, le défenseur de l’hydroxychloroquine, sera auditionné cet après-midi par les députés de la commission d’enquête sur le coronavirus, en France. Dans un entretien accordé au Parisien, l’infectiologue français évoque les nouvelles déconvenues du traitement antipaludéen, qu’il continue malgré tout de défendre, et de prescrire à ses patients. «Nous, on a vu des vrais malades, on n’est pas des pieds nickelés. Les maladies infectieuses, c’est notre job. Arrêtons de raconter des bobards » sur la dangerosité de l’hydroxychloroquine», martèle-t-il.

Egalement sur le banc des accusés, le tennisman serbe Novak Djokovic fait face à la polémique sur son attitude lors de l’Adria Tour. Le n°1 mondial a été testé positif au coronavirus, ainsi que trois autres joueurs ayant participé au tournoi caritatif qu'il a organisé dans les Balkans - un événement qui n’aurait guère respecté les mesures de distanciation sociales, obligeant le joueur à présenter ses excuses. Un «méchant revers», selon L’Equipe – qui voit l’image de Djokovic, mais aussi du tennis dans son ensemble, sérieusement «écornée».

Enfin, je vous propose de jeter un cil au Guardian, qui rapporte que la police allemande a dû évacuer un bureau de poste en Bavière, la semaine dernière après avoir cru, dans un premier temps, avoir affaire à un gaz toxique émanant d'un colis suspect. L’odeur pestilentielle venait en réalité de quatre durians emballés dans un paquet. Ces fruits très prisés en Asie ont en effet pour caractéristique d’être extrêmement odorants, ce qui leur vaut d’ailleurs d’être interdits dans les transports publics à Singapour et les hôtels en Thaïlande. Un fumet, paraît-il, assez proche d’une odeur de pieds sales ou d’œufs pourris…

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse (du lundi au vendredi, à 7h20 et 9h20 heure de Paris). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.           

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.