Covid-19 : la Tunisie rouvre ses frontières

La Tunisie rouvre ses frontières.
La Tunisie rouvre ses frontières. © Capture France 24

La Tunisie rouvre ses frontières après trois mois de fermeture pour cause de pandémie. Mais l'entrée des voyageurs ne se fera pas sans restrictions d'ordre sanitaire. Une situation qui inquiète les professionnels du tourisme. 

Publicité

Les frontières de la Tunisie avait été fermées très tôt, dès le 18 mars pour lutter contre la propagation de la pandémie de Covid-19. Trois mois plus tard, elles rouvrent, samedi 27 juin. Avec une cinquantaine de décès et un millier de cas confirmés, la Tunisie est l'un des pays les moins touchés par la maladie. 

À l'occasion de la réouverture des frontières, les autorités ont mis en place d'importantes mesures sanitaires. "Elles sont assez complexes", souligne Lilia Blaise, la correspondante de France 24 dans le pays. "Les autorités tunisiennes ont classé les pays avec un code couleur en fonction du niveau de la pandémie et du taux de contamination."

Les voyageurs provenant d'un "pays vert" ne doivent ainsi suivre aucune procédure. En revanche ceux qui viennent d'un "pays orange", dont la France, sont classés en deux catégories. Tout d'abord, les touristes doivent présenter un test négatif et sont obligés de rester dans l'hôtel qu'ils ont réservé avec un circuit touristique très précis, tandis que les Tunisiens résidents à l'étranger sont aussi soumis à un test et à un auto-isolement pendant 14 jours chez eux.

Enfin, la liste rouge exclut les touristes arrivant de ces pays. Seuls les Tunisiens résidents à l'étranger sont autorisés sur le sol national. Cette liste est bien entendu évolutive en fonction de l'évolution de la pandémie dans chacun des pays.

Un impact sur le tourisme

Ces conditions très restrictives inquiètent les professionnels du tourisme. "Du côté du ministère du tourisme, on est un peu plus optimiste. On mise sur le tourisme local", explique Lilia Blaise. "Le grand enjeu sera également les Tunisiens de la diaspora. Il y a plus d'un million de Tunisiens qui résident à l'étranger, dont 80 % en Europe, et qui d'habitude rentrent au pays en été. C'est la grande inconnue. Est-ce qu'ils vont pouvoir rentrer avec ces conditions faites à l'entrée ?", s'interroge notre journaliste.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine