Rétrospective

La RD Congo célèbre le 60e anniversaire de son indépendance

La République démocratique du Congo célèbre le 60e anniversaire de son indépendance.
La République démocratique du Congo célèbre le 60e anniversaire de son indépendance. © France 24 screen grab

La République démocratique du Congo célèbre mardi le 60e anniversaire de son indépendance. France 24 vous propose de revenir sur cette page douloureuse de l'histoire du pays, alors que le roi des Belges a présenté mardi, pour la première fois, "ses plus profonds regrets pour les blessures" infligées lors de la période coloniale belge au Congo.

Publicité

Il est 11 h 30, le 30 juin 1960 quand l'indépendance de la République démocratique du Congo est proclamée. Ce vaste territoire, devenue une colonie belge en 1908, tourne ce mardi la page de 75 ans de colonisation. À l'époque, le roi des Belges avait choisi, en 1885, d'en faire sa propriété privée.

"Nous avons connu les ironies, les insultes"

Durant la cérémonie officielle marquant la naissance du Congo, en 1960, le roi Baudoin 1er vante les mérites de la colonisation. Réponse cinglante du Premier ministre congolais Patrice Lumumba : "Nous avons connu les ironies, les insultes, les coups que nous devions subir matin, midi et soir (...). Nos blessures sont trop fraîches encore pour que nous puissions les chasser de notre mémoire". Un discours qui fera date.

À l'occasion du 60e anniversaire, le roi des Belges Philippe a présenté pour la première fois "ses plus profonds regrets pour les blessures" infligées lors de la période coloniale belge au Congo. "À l'époque de l'État indépendant du Congo (quand ce territoire africain était la propriété de l'ex roi Léopold II, ndlr) des actes de violence et de cruauté ont été commis, qui pèsent encore sur notre mémoire collective", a-t-il écrit dans une lettre adressée au président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, mardi.

Pendant des décennies, l'exploitation au Congo du caoutchouc, puis des mines, enrichira les Belges. Une exploitation atroce et meurtrière, la population chuta de 20 millions de personnes en 1885 à 10 millions en 1908.

"Des souffrances et des humiliations"

"La période coloniale qui a suivi (celle du Congo belge de 1908 à 1960) a également causé des souffrances et des humiliations", a-t-il ajouté. Les Belges ont tout fait pour éviter la constitution d'une élite congolaise pendant la colonisation. Le résultat fut cruel. Quand vint l'indépendance très peu de Congolais étaient prêts pour diriger les administrations.

Dès le 5 juillet, des émeutes éclatent et deux provinces font sécession. Patrice Lumumba est arrêté en décembre 1960, avant d'être exécuté un mois plus tard. Il était perçu comme pro-soviétique, et nombre d'historiens voient la main de la CIA et de la Belgique derrière son élimination.

Une indépendance précipitée et mal planifiée

Beaucoup de Congolais aujourd'hui estiment que l'indépendance a eu lieu dans la précipitation, et a été mal planifiée par les Belges. Des fondations fragiles qui n'ont jamais permis la construction d'un État fort, démocratique et efficace.

Soixante ans plus tard, le Congo en paie toujours le prix : le pays compte des ressources naturelles innombrables, et pourtant la majorité de la population vit dans la grande pauvreté.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine