Accéder au contenu principal

Esport: "Vitality se doit d'aller" sur Valorant

3 mn
Publicité

Paris (AFP)

"Si Valorant a un avenir compétitif, Vitality se doit d'aller dessus", affirme à l'AFP Fabien Devide, fondateur de l'équipe française d'esport Vitality, quelques semaines après la sortie officielle du nouveau jeu de Riot Games.

Q: L'éditeur de Valorant Riot Games n'a pas encore annoncé de scène compétitive pour son jeu mais beaucoup de clubs se sont déjà positionnés dessus. Qu'en est-il de Vitality ?

R: "Aujourd'hui la volonté de Riot Games est de récolter un maximum de feedback. C'est une bonne chose de leur côté qu'ils ne se pressent pas pour courir après la compétition même si historiquement leur stratégie sur leurs autres licences était de faire de l'esport. Je ne pense pas qu'ils dérogent à cette règle-là aujourd'hui. C'est tout de même une bonne chose d'être un peu plus dans une dimension d'animation de communauté dans un premier temps pour créer une audience et un pool de joueurs pour permettre au jeu de se bonifier. C'est la bonne approche et bien sûr que si le jeu a un avenir compétitif, Vitality se doit d'aller dessus."

Q: Avez-vous déjà commencé à rechercher des joueurs professionnels sur Valorant ?

R: "On a un peu commencé, il ne faut pas prendre trop de retard, nous ne devons pas rester dans la réaction à cause du fait que rien n'a été discuté sur la dimension esport. On a pris un peu le taureau par les cornes et aujourd'hui on a mandaté une personne qui prend la température sur les profils qui sont sur la scène, qui fait du scouting, des détections, qui regarde les tournois, les joueurs qui se démarquent du lot. On est vraiment dans une approche d'observation, de compréhension. On est plus dans une prise de température que dans une envie hyper précoce de signer une équipe à tout prix. En revanche, si les conditions sont réunies et qu'une belle opportunité se présente, on n'attendra pas un an. Cela peut être la semaine prochaine comme dans six mois, ça va dépendre de ce qui est mis en place autour du jeu, de l'écosystème et de notre travail de repérage et de détection."

Q: Qu'est-ce qui vous a séduit dans le jeu ?

R: "Le potentiel y est pour plein de raisons, la principale étant que Riot Games est l'éditeur qui comprend le mieux l'esport et qui a fondé le meilleur écosystème esport au monde. Aujourd'hui, c'est le modèle le plus sain et le plus intéressant pour une équipe majeure. S'ils arrivent à dupliquer ce qu'ils ont réussi à créer sur League of Legends, ou au moins à s'en imprégner, le modèle sera très intéressant et nous aurons la volonté d'y participer. Par ailleurs, le jeu est un gros succès populaire, ça fait partie de nos critères, l'audience est le moteur de tout et l'essence pour la réussite d'un jeu et d'une scène compétitive. La 2e chose, c'est la compétitivité de l'opus et je pense qu'aujourd'hui Valorant sur le papier, c'est un projet qui est très sexy."

Propos recueillis par Diane FALCONER

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.