Accéder au contenu principal

Covid-19 : pubs, restaurants et salons de coiffure rouvrent en Angleterre

Le Royaume-Uni se prépare à un retour à la normale samedi avec la réouverture des pubs, des coiffeurs et des restaurants, fermés depuis plus de trois mois.
Le Royaume-Uni se prépare à un retour à la normale samedi avec la réouverture des pubs, des coiffeurs et des restaurants, fermés depuis plus de trois mois. © Toby Melville, Reuters
4 mn

Les Anglais entament samedi un retour à la normale avec la réouverture des pubs, des restaurants, des salons de coiffure, des cinémas et des musées, fermés depuis plus de trois mois.

Publicité

Ce sont des piliers de la vie sociale au Royaume-Uni. Les pubs rouvrent leurs portes, samedi 4 juillet, après plus de trois mois de confinement, tout comme les restaurants, hôtels, salons de coiffure, cinémas et musées.

Le Premier ministre Boris Johnson a déclaré que la population devrait respecter les mesures de distanciation sociale afin d'éviter une deuxième vague de contaminations par le coronavirus. Il a précisé qu'il souhaitait que les Britanniques "profitent de l'été en toute sécurité" et que le pays maintienne les progrès réalisés pour faire reculer la pandémie.

Entré tardivement dans le confinement, le Royaume-Uni est encore plus à la traîne par rapport à ses voisins européens pour en sortir. Loin d'être vaincu, le virus qui a tué 44 000 personnes dans le pays – le plus lourd bilan en Europe – a repris de la vigueur à Leicester, conduisant les autorités à reconfiner une zone de 600 000 habitants.

Certains jugent trop rapide le redémarrage voulu par Londres. L'Écosse, le Pays de Galles et l'Irlande du Nord ont adopté leur propre calendrier de déconfinement.

Service à table plutôt qu'au bar, signalétique dédiée, maintien de la distanciation physique, la convivialité des pubs ne sera plus la même dans cette "nouvelle normalité".

Clive Watson, fondateur de City Pub Group, qui rassemble 47 pubs dans le sud de l'Angleterre et au Pays de Galles, s'attend néanmoins à un jour "historique" pour le secteur : "Cela a été incroyablement dur pour nous et nos clients."

La fermeture des pubs, inédite depuis la peste de 1665, a entraîné une baisse sans précédent de la consommation de bière.

"Tout sauf un 'super samedi'"

Leur réouverture pourrait attirer ce week-end 6,5 millions de visiteurs, selon le cercle de réflexion CEBR. Mais d'ici à la fin de l'année, la British Beer and Pub Association craint la fermeture de 40 % des pubs, soit 18 000 établissements incapables de se relever.

Dans un communiqué commun, représentants des pubs, hôtels et de la police ont appelé les clients à se comporter de manière "responsable" pour aider les professionnels "à rouvrir de la meilleure manière possible".

La police s'attend à une activité aussi importante que lors d'un jour de l'An, a expliqué Tim Clarke, de la Metropolitan Police Federation. Selon lui, il pourrait s'agir pour les forces de l'ordre de "tout sauf un 'super samedi'".

Les Anglais seront-ils si nombreux à franchir le seuil de leur pub préféré ? Selon un sondage YouGov pour la chaîne Sky News, 70 % des sondés ne se sentent pas à l'aise à l'idée d'aller au pub ou au cinéma, 60 % à l'idée d'aller au restaurant.

Avec Reuters et AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.