Accéder au contenu principal

GP de F1 d'Autriche: le coin des Français

3 mn
Publicité

Spielberg bei Knittelfeld (Autriche) (AFP)

Des points inattendus pour Pierre Gasly (AlphaTauri) et Esteban Ocon (Renault), un abandon pour Romain Grosjean (Haas): le premier Grand Prix de F1 de 2020, à huis clos dimanche en Autriche, n'a pas réservé le même sort à tous les Français.

. Des points pour le retour d'Ocon

De retour en Grand Prix pour la première fois depuis la fin de la saison 2018, Esteban Ocon était déçu de ses qualifications, sanctionnées par une quatorzième place seulement sur la grille de départ. La course s'est mieux déroulée, le pilote de 23 ans a profité d'une cascade d'abandons et s'en sort avec une huitième place et quatre points. "En partant quatorzième, c'est un bel effort, s'est-il réjoui. La monoplace était très bien, le rythme très bon, j'ai rattrapé pas mal de voitures et j'ai pu me battre jusqu'à la fin. Maintenant, il faut nous faciliter la vie dès le samedi pour commencer la course un peu plus haut et on devrait être dans la bataille", exhorte-t-il. Son équipier australien Daniel Ricciardo, qui a abandonné pour des problèmes de refroidissement, fait lui partie des nombreuses victimes de ce GP dur pour les mécaniques.

. Gasly "aurait signé" pour ce résultat

Douzième des qualifications, Pierre Gasly se disait "à (sa) juste place" et admettait que son équipe allait devoir "travailler pour intégrer le top 10". Le lendemain, le voici septième, avec six points à la clé, alors qu'il était à deux doigts de l'abandon après dix tours à cause d'un problème de freins ! "Si on nous avait dit au début du week-end qu'on serait septième, on aurait signé tout de suite, a-t-il confié. On savait que ça serait compliqué face aux Renault, aux McLaren et aux Force India et, au final, on est resté éloigné des ennuis jusqu'au bout, on a eu quelques belles bagarres et on marque des points. (...) C'est génial de recommencer à courir (trois mois et demi après ce qui aurait dû être le début de saison en Australie mi-mars, ndlr) et ce genre de course est très excitant !", se délecte le pilote de 24 ans.

. Grosjean tout de suite dans le dur

Les saisons se suivent et se ressemblent pour Romain Grosjean. En difficulté l'an dernier déjà, l'écurie Haas ne semble pas avoir rendu une meilleure copie cette année. Ses freins, qu'on lui avait demandé de soigner dès le début de la course, ont lâché le Français après cinquante tours sur 71, provoquant son abandon. "Manifestement, quelque chose ne va pas en termes de refroidissement. On va regarder ça et essayer d'arranger les choses pour la semaine prochaine (le Grand Prix de Styrie est programmé dimanche sur le même circuit, le Red Bull Ring de Spielberg, ndlr)", a commenté le pilote de 34 ans. Ses inquiétudes sont toutefois plus larges. "Nous avons l'air d'avoir la voiture la plus lente et elle est très difficile à manoeuvrer, surtout dans le trafic, regrette le pilote de 34 ans. Il va falloir travailler."

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.