Accéder au contenu principal

Italie: l'Inter s'écroule aussi, l'Atalanta se rapproche

L'attaquant argentin de l'Inter Milan, Lautaro Martinez (d), aux prises avec le défenseur brésilien de Bologne, Danilo, lors du match de Serie A, à Milan, le 5 juillet 2020
L'attaquant argentin de l'Inter Milan, Lautaro Martinez (d), aux prises avec le défenseur brésilien de Bologne, Danilo, lors du match de Serie A, à Milan, le 5 juillet 2020 MIGUEL MEDINA AFP
3 mn
Publicité

Rome (AFP)

La Juventus et l'Atalanta grandes gagnantes du week-end en Serie A: après la Lazio Rome samedi, l'Inter Milan s'est écroulée dimanche face à Bologne et les deux vaincues ont vu filer les Turinois et se rapprocher les Bergamasques.

L'Inter d'Antonio Conte pouvait pourtant profiter de le grosse sortie de route de la Lazio, balayée 3-0 samedi par l'AC Milan, pour s'approcher de la deuxième place du championnat.

Mais les nerazzurri ont à leur tour lourdement chuté dimanche en s'inclinant 2-1 à domicile contre Bologne.

Une fois de plus, le week-end aura donc surtout profité à la Juventus, très solide leader et seule équipe du podium à avoir pris des points, en battant le Torino 4-1 samedi.

A huit journées de la fin, la Juve a désormais sept points d'avance sur la Lazio et 11 sur l'Inter. Et les Milanais se retrouvent même sous la menace directe de l'Atalanta Bergame (4e), qui a été s'imposer 1-0 à Cagliari.

"Il y a peu à dire parce que ce qui s'est passé est assez clair. Nous devons tous prendre nos responsabilités, moi le premier et les joueurs également. On a donné ce match et ça arrive souvent", a déclaré Antonio Conte, furieux.

L'Inter avait pourtant bien commencé le match et ouvert le score par Lukaku (22e), auteur de son 20e but de la saison en reprenant une tête de Lautaro Martinez repoussée par le poteau.

Mais Bologne a fait un match remarquable, et s'était déjà montré dangereux par Orsolini, puis avec un tir sur le poteau de Barrow.

- L'Atalanta difficilement -

L'équipe de Sinisa Mihajlovic a ensuite dû se débrouiller à 10 avec l'expulsion de Soriano. Et quand l'arbitre a sifflé un penalty en faveur de l'Inter, l'affaire semblait entendue.

Mais Lautaro, en crise de confiance devant le but, l'a mal frappé et le gardien Skorupski a repoussé son tir. Dans la foulée, le défenseur milanais Bastoni a à son tour reçu un carton rouge et la partie s'est de nouveau équilibrée.

Et Bologne (9e) l'a terminée très fort avec deux buts de ses jeunes attaquants gambiens Juwara (18 ans), auteur de l'égalisation (74e), puis Barrow (21 ans), qui a conclu à la 80e minute une superbe action pour offrir trois points à son équipe.

Après le match de l'Inter, l'Atalanta a donc de son côté pris trois points importants à Cagliari (1-0), grâce à l'un des très nombreux penaltys sifflés lors de cette 30e journée (déjà 10), transformé par Luis Muriel.

L'entraîneur Gian Piero Gasperini avait procédé à de nombreux changements et son Atalanta a souffert et été moins brillante qu'à l'habitude.

Mais l'équipe de Bergame n’est plus qu'à un point du podium et a creusé un gouffre derrière elle, trop large pour craindre d'être menacée dans la course à la Ligue des Champions.

Car l'AS Rome (5e) est à 15 points avant d'aller à Naples (7e) conclure la 30e journée, à partir de 21h45.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.