Accéder au contenu principal

Nouveau gouvernement, Ségur de la santé, retraites : Jean Castex veut "agir vite"

Au lendemain de sa nomination, le nouveau Premier ministre Jean Castex a présenté au JDD ses priorités et sa méthode.
Au lendemain de sa nomination, le nouveau Premier ministre Jean Castex a présenté au JDD ses priorités et sa méthode. © France 24
3 mn

Dans une interview accordée au Journal du Dimanche, Jean Castex appelle à "engager une relance économique, écologique et sociale". L'Élysée prévoit l'annonce de la composition du nouveau gouvernement "lundi dans la journée" mais le Premier ministre n'annoncera son programme qu'après la prise de parole d'Emmanuel Macron le 14 juillet.

Publicité

"Le gouvernement doit être efficace." Dans les colonnes du Journal du dimanche du 5 juillet, le nouveau locataire de Matignon, Jean Castex, s'est livré sur ses objectifs et sa méthode. "Nous mettons les bouchées doubles", a-t-il assuré, pour constituer un nouveau gouvernement. L'annonce de la composition de l'équipe ministérielle devrait intervenir "lundi dans la journée", a précisé de son côté l'Élysée, et celle-ci devrait comprendre "une vingtaine de ministres et de ministres délégués".

"Ce n’est pas un casting, c’est un choix politique et cela doit répondre à une exigence de compétence", a indiqué Jean Castex au sujet de la composition du gouvernement, avant d'ajouter : "Ce qui m’importe, c’est l’opérationnalité des ministres : être capable, d’où qu’on vienne, d’entrer en action tout de suite."

Car le Premier ministre veut "agir vite". Il entend "engager une relance économique, écologique et sociale" et dit vouloir "conclure" le Ségur de la Santé "la semaine prochaine". Autre dossier sur la table de Matignon : la réforme des retraites. "Je souhaite reprendre le dialogue avec les partenaires sociaux", a-t-il précisé.

"Ils veulent des résultats, moi aussi"

Celui qui se définit comme un "gaulliste social" se défend toutefois de toute "rupture politique par rapport à ce qui a été fait". Selon lui, l'épidémie du Covid-19 a changé la donne, mettant la France face à deux défis, à savoir la crise sanitaire qui n'est "pas terminée" ainsi que "la reconstruction de notre économie et la protection des Français". "Nous devons démontrer que nous savons faire face. Et ça suppose évidemment une évolution de la méthode", a-t-il argué.

Sur ce point, Jean Castex mise sur "le dialogue, la mobilisation de tous". "Nos concitoyens n’apprécient guère les postures politiciennes, moi non plus – a fortiori dans les difficultés que nous traversons. Ils veulent surtout des résultats, moi aussi." Au lendemain de sa nomination, Jean Castex a effectué samedi son premier déplacement à Corbeil-Essonnes, sur le site de recherche et de production de semi-conducteurs du groupe X-FAB France.

Cependant, le Premier ministre, qui avait prévu d'annoncer son programme dès le milieu de la semaine prochaine devra attendre la prise de parole présidentielle du 14 juillet. Désireux de reprendre la main après la déroute des municipales, Emmanuel Macron s'exprimera le jour de la fête nationale, "probablement dans le cadre d'un entretien à la télévision", a indiqué son entourage, renouant avec une tradition présidentielle qu'il avait supprimée. Il compte préciser les grandes lignes de sa politique, à deux ans de la présidentielle de 2022.

Emmanuel Macron s'est brièvement exprimé sur Twitter dimanche, affirmant vouloir un gouvernement "de mission et de rassemblement" pour porter sa politique qui doit "s'adapter aux bouleversements internationaux et aux crises".

Selon l'entourage d'Emmanuel Macron, Jean Castex fera sa déclaration "quelques jours après", confirmant ce qu'avait évoqué le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.