Accéder au contenu principal

Trudeau ne se rendra pas à Washington pour célébrer le nouvel Aléna

2 mn
Publicité

Montréal (AFP)

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau ne se rendra pas à Washington cette semaine pour célébrer avec le président américain Donald Trump et son homologue mexicain Andrés Manuel Lopez Obrador l'entrée en vigueur du nouveau traité de libre-échange nord-américain, a indiqué son cabinet lundi.

"Bien qu'il y ait eu récemment des discussions concernant une possible participation du Canada, le Premier ministre sera à Ottawa cette semaine pour tenir des réunions prévues du Conseil des ministres et participer à une séance du Parlement planifiée depuis longtemps", a précisé à l'AFP le cabinet du Premier ministre, confirmant des propos du président mexicain.

Ce dernier avait annoncé que M. Trudeau ne pouvait "pas assister à cette réunion de mercredi". Le Premier ministre canadien a cependant accepté de se rendre en visite au Mexique "dès que possible", a indiqué M. Lopez Obrador sur Twitter.

Le président mexicain, pour son premier déplacement à l'étranger, doit rencontrer mercredi son homologue américain Donald Trump à Washington.

Vendredi, M. Trudeau avait indiqué qu'il hésitait à se rendre à Washington en raison notamment d'inquiétudes sur d'éventuels droits de douane que les Etats-Unis pourraient réimposer sur l'aluminium canadien.

Autre source d'inquiétude selon M. Trudeau, la "situation sanitaire et le coronavirus qui frappe encore" les trois pays, alors que les Etats-Unis sont les plus touchés au monde par la pandémie et recensaient lundi plus de 2,8 millions de cas et 130.000 décès.

Le nouvel accord de libre-échange (AEUMC) liant les Etats-Unis, le Canada et le Mexique est entré en vigueur mercredi au moment où les frontières entre les trois pays sont partiellement fermées pour cause de pandémie de Covid-19.

Il remplace en le modernisant l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna) entré en vigueur en 1994.

En juin 2018, en pleine renégociation de l'Aléna, Donald Trump n'avait pas hésité à instaurer des droits de douane punitifs sur l'aluminium canadien, provoquant la stupéfaction de son allié historique.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.