Accéder au contenu principal

Le gouvernement Castex a tenu son premier Conseil des ministres

Au lendemain de l'annonce de la composition du gouvernement, le président Emmanuel Macron a réuni le Conseil des ministres à l'Élysée le 7 juillet 2020.
Au lendemain de l'annonce de la composition du gouvernement, le président Emmanuel Macron a réuni le Conseil des ministres à l'Élysée le 7 juillet 2020. © Ian Langsdon, AFP
|
Vidéo par : Axelle SIMON
7 mn

Au lendemain de l'annonce de la composition du gouvernement français, renouvelé d'un tiers par rapport au précédent, le président Emmanuel Macron a réuni le Conseil des ministres, mardi. Le chef de l'Etat y a fixé "quatre grands axes" de travail, dont la "reconstruction du pays" et le "patriotisme républicain". 

Publicité

Le président français Emmanuel Macron a réuni, mardi 7 juillet, le gouvernement de Jean Castex pour son premier Conseil des ministres, avec des poids lourds de droite comme de gauche. Le rendez-vous, fixé à 15h, a duré un peu moins de deux heures, avec une nouvelle équipe constituée à ce stade de 16 ministres, de 14 ministres délégués et d'un secrétaire d'État.

Dans un premier temps, les ministres Bruno Le Maire, Agnès Pannier-Runacher, Jean-Yves Le Drian, Brigitte Bourguignon, Alain Griset, Jean-Michel Blanquer et Roxana Maracineanu sont sortis de l'Élysée. Ils ont été suivis de Brigitte Klinkert, Olivier Véran, Barbara Pompili. Aucun d'entre eux n'a répondu aux questions des journalistes présents dans la cour du palais. Ils n'ont pas non plus fait la "photo de famille" habituelle, car les secrétaires d'État n'ont pas encore été nommés. Cela devrait être chose faite dans les prochains jours. 

L'urgence à agir 

D'ici là, le nouveau couple exécutif veut déjà donner l'image d'un gouvernement qui se met au travail sans attendre. "L'ampleur de la tâche est très importante. Tous les ministres ont procédé aux passations de pouvoir ce matin et tous ont rappelé l'urgence à agir, car la France est en train de plonger gravement dans une crise économique sans précédent", rappelle Julie Dungelhoeff, envoyée spéciale de France 24 à l'Élysée. 

Conseil des ministres : "une volonté affichée de montrer un gouvernement déjà au travail"
50000

Depuis la démission d'Édouard Philippe le 3 juillet, il a fallu, en quelques jours seulement, former le nouveau gouvernement, vérifier les actifs de chacun auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) et se passer les pouvoirs au pas de course entre lundi soir et mardi matin. "'Il est temps de se mettre au travail', c'est le message que veut faire passer Jean Castex", ajoute la journaliste.

Jean Castex a d'ailleurs prévu de commencer à recevoir les partenaires sociaux mercredi soir, jeudi et vendredi matin, notamment sur le dossier explosif des retraites. Emmanuel Macron a, quant à lui, préciser son cap pour les 600 jours à venir, en affirmant la volonté d'un "changement profond de méthode". 

"Quatre grands axes" de travail 

"Nous serons pleinement à notre tâche et nous travaillerons d'arrache-pied avec détermination", a assuré Gabriel Attal, qui étrennait, mardi, ses fonctions de porte-parole du gouvernement. En sortant du conseil des ministres, ce dernier a défini les "quatre grands axes" voulus par le chef de l'État. En premier lieu, "la reconstruction de notre pays", "économique", "sociale", "environnementale", "culturelle" et "territoriale".

Le deuxième axe est "le patriotisme républicain". "Nous allons avancer avec des objectifs clairs, aller au bout de notre ambition sur l'école", a détaillé le porte-parole du gouvernement en évoquant aussi la "justice et la police", "des institutions qui sont bousculées", et "l'égalité des chances". Le Président a également fixé comme objectif "d'apporter davantage de libertés et d'associations plus larges qu'auparavant dans notre pays" en s'appuyant sur "les forces vives de la nation, les forces économiques et sociales, les syndicats".

Enfin, "le quatrième axe, c'est l'Europe", a-t-il ajouté," puisque nous ne construirons pas notre indépendance sans une politique européenne la plus forte qui soit". Ces axes devraient être déclinés par Jean Castex dans sa déclaration de politique générale attendue "la semaine prochaine". En attendant, le gouvernement sera réuni en séminaire samedi matin.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.