Accéder au contenu principal
Dans la presse

Remaniement ministériel en France : "C'est mâle parti"

Les féministes vent debout en France.
Les féministes vent debout en France. © France 24

A la Une de la presse, ce mercredi 8 juillet, les critiques sur le nouveau gouvernement, en France. Le retour au confinement à Melbourne, deuxième ville d’Australie, à cause de l’augmentation des cas de Covid-19. Les craintes d’une seconde vague épidémique en Europe. Et des désastres pâtissiers, par temps de confinement.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

A la Une de la presse, le retour au confinement à Melbourne, en Australie, à cause d’une nouvelle augmentation des cas de Covid-19.

En vigueur à partir de ce soir minuit, ce nouvel ordre de confinement concerne plus de 5 millions d’habitants, d’après The Herald Sun, qui précise que la police et l’armée seront mobilisés aux points de passage vers les Etats voisins, pour faire respecter cette «condamnation à six semaines» de reconfinement, au cours desquelles les habitants ne pourront sortir de chez eux que pour faire des courses, pour raisons médicales, aller travailler ou étudier, en cas d’impossibilité de le faire à distance. Un retour à la «cage du Covid», parce que l’Etat de Victoria, qui a recensé 191 nouveaux cas en une seule journée, risque de plonger dans quelque chose de  très très mauvais», selon l’exécutif local, cité par The Daily Telegraph.

L’épidémie de Covid-19 s’accélère dans le monde, et l’Organisation mondiale de la santé alerte que le pic n’est pas encore atteint. «Le virus court toujours», rappelle La Croix, qui se demande si la reprise du tourisme en Europe risque de faire repartir l’épidémie sur le continent, où plusieurs zones ont dû, elles aussi, être reconfinées : la ville catalane de Lerida, 14 localités de Galice, en Espagne, deux cantons de l’ouest de l’Allemagne et certains quartiers de Lisbonne, la capitale portugaise. Dans un entretien accordé au Figaro, le directeur général de la Santé prévient que les Français doivent «se préparer à une deuxième vague» épidémique. D’après Jérôme Salomon, qui appelle à «la prudence, à la vigilance, et au bon sens, en conservant les bons réflexes», ce seraient avant tout «nos comportements qui conditionnent le risque» de regain de Covid-19.

La France connaît en tout cas déjà la deuxième vague… de critiques sur le nouveau gouvernement dirigé par Jean Castex. Accueilli dans l’ensemble avec circonspection, le nouvel exécutif suscite toute une série de questions, à commencer par le choix de fortes personnalités telles que Roselyne Bachelot à la Culture, ou Eric Dupond-Moretti  à la Justice - des «grandes gueules qui ont déjà pris toute la lumière, au point de faire oublier que l’écologie est une des priorités de la fin du quinquennat», regrette L’Opinion – mécontent de cette «pipolisation» de la vie politique. Le Figaro, lui, fait état du «blues» des macronistes, dont la quasi-disparition, au sein de ce gouvernement, «donne le sentiment d’un virage à droite, qui trouble la majorité». La nomination de plusieurs proches de l’ancien président Nicolas Sarkozy «provoque quelques remous» au sein de La République en marche, confirme Aujourd’hui en France, qui trouve «qu’il y a quand même… un petit air de famille» entre Emmanuel Macron et son prédécesseur. Nicolas Sarkozy, qui sait que les transferts de personnalités venues de LR «affaiblissent un peu plus son camp historique», sans que «cela ne semble le déranger», note le journal.

Elles, sont très dérangées par les nominations d’Eric Dupond-Moretti à la Justice et Gérald Darmanin à l’Intérieur : les féministes sont déjà vent debout contre ce nouveau gouvernement. «L’un est coutumier des coups de gueule contre la magistrature et un pourfendeur du mouvement #Metoo. L’autre est l’objet d’une enquête pour viol» : «c’est mâle parti», ironise Libération, qui évoque «un gouvernement sifflé par les femmes» - une allusion à la déclaration du nouveau Garde des sceaux, sur le fait que certaines femmes regretteraient «de ne plus être sifflées» dans la rue.

On ne se quitte pas là-dessus. Avant de vous dire à très vite, je vous propose de jeter un cil au Guardian, qui a eu la bonne idée de recenser quelques-unes des recettes testées par ses lecteurs lors du confinement. Si certains sont de vrais virtuoses des fourneaux, d’autres, en revanche, ont un peu plus de mal, semble-t-il, comme l’auteur d’une boule difforme, une monstruosité censée être un pain de mie fait maison. Et que dire de celle qui a commis un gâteau, joliment recouvert de vermicelles multicolores et de crème au beurre ressemblant à se méprendre à du vomi - l’œuvre d’une certaine Natalie, qui a aussi reconnu avoir réalisé les scones, une pâtisserie anglaise de forme ronde, «les plus plats qu’on ait jamais vus»…

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse (du lundi au vendredi, à 7h20 et 9h20 heure de Paris). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.         

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.