Accéder au contenu principal

Wall Street, portée par les géants de la tech, repart de l'avant

2 mn
Publicité

New York (AFP)

La Bourse de New York a rebondi mercredi au lendemain de sa première baisse du mois de juillet, soutenue par plusieurs grands noms du secteur technologique américain.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a gagné 0,68% à 26.067,28 points.

Le Nasdaq est lui monté de 1,44% pour terminer à 10.492,50 points, un nouveau record, profitant de la bonne santé de plusieurs géants du secteur technologique.

Les titres d'Amazon (+2,70%), Facebook (+1,13%), Apple (2,33%), Microsoft (+2,20%) et Netflix (+1,95%) ont en effet tous terminé à leur plus haut historique et l'action d'Alphabet, la maison mère de Google, a crû de 0,92%.

L'indice élargi S&P 500 s'est, pour sa part, apprécié de 0,78% à 3.169,94 points.

Si les indices ont fini dans le vert, le marché a joué aux montagnes russes pendant une bonne partie de la séance de mercredi, hésitant sur la direction à prendre.

Pour Art Hogan de National Securities, il y a une "lutte acharnée entre les investisseurs qui estiment que les données économiques s'améliorent par étapes et de manière linéaire et les investisseurs inquiets de la hausse des cas de Covid-19 recensés" aux Etats-Unis.

A cet égard, le pays a passé mercredi le cap des trois millions de cas officiels, mais le gouvernement de Donald Trump annonce des signes encourageants dans quelques foyers de la pandémie, qui restent à confirmer, et prône une réouverture totale des écoles à la rentrée.

Les acteurs du marché commencent également à porter leur attention sur les résultats du deuxième trimestre des entreprises cotées au S&P 500.

Selon les données du cabinet Factset, les analystes s'attendent à une chute de près de 45% de leur bénéfice entre avril et juin.

Toutefois, selon M. Hogan, les investisseurs "savent que (les résultats) vont être très mauvais, mais ils regardent vers l'avant et non pas en arrière."

"C'est ce qu'il s'est passé à l'occasion des résultats du premier trimestre et on a vu la réaction du marché", rappelle l'expert.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine était en hausse, s'établissant à 0,6578% vers 20H25 GMT contre 0,6397% mardi soir.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.