Accéder au contenu principal

Formule 1: les pilotes saluent le retour d'Alonso sans s'inquiéter de son âge

3 mn
Publicité

Spielberg bei Knittelfeld (Autriche) (AFP)

"Plus nous avons de +top pilotes+, mieux c'est pour notre sport": à l'instar du sextuple champion du monde Lewis Hamilton, la grille de Formule 1 se réjouissait jeudi du retour de Fernando Alonso chez Renault la saison prochaine.

A ceux qui s'inquiètent du fait qu'après deux années sabbatiques depuis fin 2018, l'Espagnol prenne la place de plus jeunes talents, George Russell, 22 ans, a répondu être "assez satisfait de ce retour".

"La F1, ce sont les meilleurs pilotes et il est l'un des meilleurs. Le choix de Renault fait tout à fait sens", a argumenté le Britannique de Williams lors d'une conférence de presse avant le Grand Prix de Styrie, programmé dimanche.

"C'est fantastique qu'il intègre l'équipe", s'est également réjoui son futur équipier Esteban Ocon. "Il est très motivé et très expérimenté et peut apporter cela pour améliorer la voiture."

"Fernando est très motivé pour revenir et faire avancer notre projet. Je suis sûr que notre collaboration sera bonne", a ajouté le Français, interrogé sur le caractère parfois ombrageux de l'Espagnol.

Une autre des interrogations qui entourent ce retour très médiatisé porte sur l'âge d'Alonso, qui aura 39 ans le 29 juillet.

"C'est juste un nombre. Honnêtement, je ne me suis pas senti très différent ces dernières années", a assuré le Finlandais Kimi Räikkönen (Alfa Romeo Racing), champion du monde 2007 et doyen de la grille à 40 ans révolus. "Je ne crois pas qu'il y ait une limite d'âge. C'est différent pour tout le monde."

"Je n'ai pas l'impression que Fernando ait ralenti avec l'âge", a pour sa part fait remarquer l'Australien Daniel Ricciardo, que l'Espagnol remplacera chez Renault l'an prochain. "Sa voiture ne lui permettait pas de faire de grands résultats mais est-ce qu'il en tirait le meilleur ? C'est assez évident qu'il le faisait."

Hamilton s'est lui souvenu qu'à son retour en F1 en 2010 avec Mercedes, après une pause de trois ans, le septuple champion du monde allemand Michael Schumacher n'était pas diminué physiquement. "Je suis sûr que ça sera pareil pour Fernando", a affirmé le Britannique de Mercedes.

Le retour d'Alonso, double champion du monde 2005 et 2006, dans la catégorie reine du sport automobile, au sein de l'équipe avec laquelle il a remporté ses plus grands succès, a été annoncé mercredi.

Pendant ses deux ans d'absence des paddocks de F1, en 2019 et 2020, l'Espagnol a remporté les 24 Heures du Mans, est devenu champion du monde d'endurance, a participé au rallye Dakar, terminé en 13e position, mais aussi manqué la qualification pour les 500 Miles d'Indianapolis.

Après un Grand Prix inaugural retardé de plus de trois mois disputé la semaine dernière en Autriche, une seconde course, appelée GP de Styrie (du nom de la région où elle se tient), aura lieu dimanche sur le même circuit, le Red Bull Ring de Spielberg.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.