Accéder au contenu principal
Dans la presse

Hong Kong : "La volte-face des géants de la Tech"

Revue de presse
Revue de presse © FRANCE 24

A la Une de la presse ce jeudi 9 juillet 2020 : la muraille numérique qui s’abat sur Hong Kong avec l'entrée en vigueur de la nouvelle loi de sécurité nationale, l’augmentation des cas de Covid-19 dans la monde et la recherche d'un vaccin. Et la future flèche de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris.

Publicité

La presse internationale raconte cette muraille numérique qui s’abat progressivement sur Hong Kong. L’inauguration du nouveau « bureau de sécurité » au cœur de l’ancienne colonie britannique est à la Une du Global Times. Elle intervient après l’entrée en vigueur lundi de la nouvelle loi de sécurité nationale, qui vise à « empêcher et punir les crimes de sécession, subversion, et collusion avec des puissances étrangères ». Une législation qui impose aux plates-formes du web de se soumettre aux demandes des autorités de Hong Kong. Ainsi, depuis quelques jours, c’est « la volte-face des géants de la Tech », titre le journal Le Temps. Google, Facebook, Microsoft ou encore Twitter annoncent qu’ils ne divulgueront plus d’informations sur leurs utilisateurs aux autorités, pas question non plus de retirer des contenus. Une « volte-face » selon le journal suisse, qui dénonce des mois de complaisance » et « de double jeu ». « D’ici quelques mois les géants du numérique devraient perdre 7 millions et demi d’utilisateurs » - soit la population de Hong Kong. Pour le Global Times, « les entreprises occidentales du numérique ont capitulé face à la géopolitique américaine ».

La presse internationale s’alarme aussi de l’augmentation des cas de Covid-19 un peu partout sur la planète. A l’heure où la France s’apprête à sortir demain de l’état d’urgence sanitaire, les inquiétudes de l’infectiologue Jean-François Delfraissy s’affichent à la Une de la presse française. Le président du conseil scientifique chargé d’éclairer les décisions publiques sur l’épidémie,  « ne voit pas comment on éviterait une possible deuxième vague en octobre-novembre (…) lors du retour du coronavirus de l’hémisphère sud vers le nord ». Un scénario d’autant plus probable que « les Français ont abandonné les gestes barrières », regrette-t-il à la Une de Libération. Le risque selon lui, c’est un rassemblement avec des supers contaminateurs.

Une contagiosité du coronavirus qui a fait ses preuves aux États-Unis où le cap des trois millions de cas positifs vient d’être franchi. Le Washington Post dresse une carte des États-Unis, où plus d’un Américain sur cinq vit dans un comté où les cas explosent.

Le répit viendra d’un vaccin. Le Washington Post relaie cet appel aux volontaires pour les premiers tests. Les bénévoles peuvent d’ores et déjà s’inscrire sur une plateforme internet à l’échelle du pays pour participer aux premiers essais de la société américaine Moderna qui doivent débuter dans la seconde moitié de juillet.  30 000 volontaires seront nécessaires. Des tests de vaccins qui ont déjà commencé ailleurs dans le monde notamment sur le continent africain.  « Nous ne sommes pas des cobayes ! » : en Afrique du Sud, l’heure est notamment aux polémiques alimentées par la toile, rapporte Le Temps.

Au-delà de l’aspect sanitaire, la pandémie a eu bien d’autres conséquences. A Paris, le chantier de la cathédrale a pris du retard et l’heure est enfin au premier bilan de la reconstruction. Ce jeudi, un avis consultatif sera rendu par la Commission architecturale sur l’épineuse question de la reconstruction de la mythique flèche qui surmontait la Cathédrale avant l’incendie. Après un an de débats passionnés, un consensus semble se dégager : la flèche de Notre-Dame devrait être reconstruite à l’identique. Reste à convaincre le président.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.