Accéder au contenu principal

Marc et Alex Marquez, frères, meilleurs amis et équipiers pour un an

Les frères Marc et Alex Marquez (à droite), réunis sous les mêmes couleurs de Honda Repsol, lors de la présentation de leurs machine le 27 février 2020 à Madrid
Les frères Marc et Alex Marquez (à droite), réunis sous les mêmes couleurs de Honda Repsol, lors de la présentation de leurs machine le 27 février 2020 à Madrid GABRIEL BOUYS AFP/Archives
4 mn
Publicité

Paris (AFP)

Des frères Sarron aux frères Espargaro, la moto est souvent une affaire de famille, et pourtant, avant Marc et Alex Marquez chez Honda cette saison, deux frères n'avaient jamais couru dans la même équipe en MotoGP.

Pour remplacer l'Espagnol Jorge Lorenzo, Honda avait des options plus évidentes, à l'instar du Japonais Takaaki Nakagami et du Français Johann Zarco. Mais le sextuple champion du monde a usé de son influence pour donner réalité à leur rêve de se retrouver équipiers au plus haut niveau mondial le temps d'une saison.

Marc, 27 ans, a commencé à se faire un nom en remportant en 2010, à 17 ans, le titre en catégorie 125cc, devenue Moto3. Rebelote en Moto2 en 2012 et en MotoGP en 2013, pour sa première année. Puis en 2014, 2016, 2017, 2018 et 2019 !

Alex, 24 ans, a mis plus longtemps à se faire un prénom. La faute à un parcours, récompensé par le titre en Moto3 en 2014 et en Moto2 en 2019, tout juste remarquable comparé à celui de son aîné.

Retour à l'enfance. Les deux gamins de Cervera, en Catalogne, découvrent la moto très jeunes, poussés par leur père Julià, et progressent sous la houlette d'Emilio Alzamora, champion du monde 1999 en 125cc.

- "Frère de" -

"Marc et moi pilotons ensemble depuis que nous sommes très jeunes, plus ou moins tous les week-ends, racontait le cadet en 2014. Je passe le plus clair de mon temps avec lui. En plus d'être mon frère, c'est mon meilleur ami."

"Nous nous entraînons et faisons presque tout ensemble, confirmait l'aîné. Je pense que c'est bénéfique pour tous les deux. Nous nous entraidons tout le temps."

Inséparables le petit Marc, 1m69, et le grand Alex, 1m79, jusqu'en confinement pendant la pandémie de coronavirus qui a retardé leur début de saison.

Quand le N.73 a fini par remporter le titre en Moto2 l'an dernier, après une crise de confiance provoquée par des chutes en 2016, le N.93 clamait être "plus satisfait encore" que si c'était lui qui décrochait la couronne.

"C'est difficile d'être le frère de et il a beaucoup de pression, rappelait Marc. Aujourd'hui, il a fait une course de champion. Il n'est pas le frère de, il est Alex Marquez."

- Objectifs différents -

Pour la première fois engagés en Mondial dans la même catégorie, qui plus est dans le même +team+, les frangins vont devoir composer avec un challenge inédit: préserver leur relation tout en négociant le rapport compliqué qui unit deux équipiers, à la fois partenaires dans le garage et meilleurs ennemis en piste.

"Avoir Marc comme coéquipier, c'est le meilleur moyen de savoir le plus rapidement ce que peut donner cette catégorie, les secrets de la Honda et apprendre tout ce que je peux, estime Alex. J'espère que bientôt je pourrais dire que c'est un de mes adversaires. Cette année, ce n'est rien de tout ça: je suis là pour apprendre le plus possible à ses côtés."

"J'ai mon objectif et celui de mon coéquipier est différent, ajoute Marc. Mais c'est sûr qu'un jour il pourrait arriver qu'on se retrouve à lutter pour une course, voire pour un titre. Je l'espère. Mais je vous le dis: sur le circuit, chacun voit ses intérêts et tente de donner cent pour cent de lui-même."

Propulsé au guidon d'une des motos les plus en vue du MotoGP alors qu'il était parti pour une dernière saison dans la catégorie inférieure, le plus jeune des Marquez remplira-t-il son objectif d'être le meilleur "rookie" de 2020 ?

Son triomphe en Moto2 s'est fait désirer mais cela ne présage pas de l'avenir. Révélation de 2019 en MotoGP et candidat au titre selon Marc, le Français Fabio Quartararo ne s'était pas non plus illustré dans la catégorie intermédiaire.

Quels que soient les résultats d'Alex cette saison, son futur se conjuguera ensuite en retrait de celui Marc, au sein de l'équipe satellite LCR en 2021 et 2022, son compatriote Pol Espargaro ayant d'ores et déjà été choisi pour le remplacer la saison prochaine dans l'écurie officielle Honda.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.