Accéder au contenu principal

Wall Street quasiment stable au lendemain d'une baisse

Des passants déambulent devant le New York Stock Exchange (NYSE) à Wall Street (New York), le 13 juillet 2020
Des passants déambulent devant le New York Stock Exchange (NYSE) à Wall Street (New York), le 13 juillet 2020 Johannes EISELE AFP
2 mn
Publicité

New York (AFP)

Wall Street évoluait proche de l'équilibre vendredi en début de séance au lendemain d'une baisse dans un marché suivant de près le géant du streaming Netflix, dont l'action plongeait après la publication de ses résultats trimestriels.

Vers 13H50 GMT, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average s'appréciait de 0,24% à 26.799,74 points.

L'indice élargi S&P 500 prenait 0,34% à 3.223,12 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, lâchait pour sa part 0,01% à 10.473,07 points.

La place new-yorkaise avait fini dans le rouge jeudi, digérant les résultats trimestriels de plusieurs grands noms de la place new-yorkaise et des indicateurs mitigés sur le front économique: le Dow Jones avait reculé pour la première fois en cinq séances en perdant 0,50% et le Nasdaq avait cédé 0,73%.

"Les marchés digèrent la récente salve de données économiques mondiales positives ainsi que le coup d'envoi officieux de la saison des résultats" depuis le début de la semaine, notent les analystes de Charles Schwab.

Premier grand nom du secteur technologique à faire part de son bilan entre avril et juin, Netflix a indiqué jeudi soir avoir attiré plus de 10 millions de nouveaux abonnés au deuxième trimestre, profitant particulièrement du confinement dans de nombreux pays.

Toutefois, les perspectives du groupe sont bien moindres au troisième trimestre (+2,5 millions d'abonnés prévus) et ses profits se sont révélés inférieurs aux attentes.

En conséquence, le titre de Netflix reculait de 6,69% en début de séance.

"Netflix va être une étude de cas intéressante pour le marché, qui se demandera si cette faiblesse est considérée comme une opportunité pour investir ou si elle devient un point d'inflexion freinant l'élan du marché et annonce d'autres mouvements similaires", observe Patrick O'Hare de Briefing.com.

Au rang des indicateurs de vendredi, les mises en chantier de logements aux Etats-Unis ont bondi de 17,3% en juin par rapport à mai, un peu plus qu'attendu par les analystes, selon les données du département du Commerce publiées vendredi.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine montait à 0,6190%, contre 0,6168% jeudi soir.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.