Accéder au contenu principal

Espagne: Au Barça, Puig et Fati, c'est l'embellie ?

Les joueurs du FC Barcelone Lionel Messi (g) et Riqui Puig lors du match de Liga contre le Deportivo Alaves, le 19 juillet 2020 à Vitoria (Pays Basque)
Les joueurs du FC Barcelone Lionel Messi (g) et Riqui Puig lors du match de Liga contre le Deportivo Alaves, le 19 juillet 2020 à Vitoria (Pays Basque) ANDER GILLENEA AFP
3 mn
Publicité

Madrid (AFP)

Riqui Puig et Ansu Fati, c'est l'embellie ? Les jeunes pépites ont été les premières lueurs d'espoir lors du festival d'un FC Barcelone en quête d'un rebond pour son dernier match en Liga dimanche à Alavés (5-0), avant ses échéances européennes, en août.

L'avenir du Barça passera-t-il par les pieds de deux prometteurs gamins ? Avec un but pour Ansu Fati (17 ans, 24e) et deux passes décisives pour Riqui Puig (20 ans, 34e et 57e), les dauphins du Real Madrid ont soigné leur mal de tête après la défaite contre Osasuna (2-1) et le titre des Merengues jeudi, et ont commencé à préparer leur 8e de finale retour de Ligue des champions contre Naples le 8 août au Camp Nou.

Final heureux pour l'honneur, ou véritable sursaut d'orgueil ? Avec cette victoire facile glanée en lever de rideau de la dernière journée de Liga, le Barça s'est offert une dernière danse en Liga dans ce match sans enjeu, grâce à des buts de Fati (24e), Luis Suarez (44e), Nelson Semedo (57e), et un doublé de Lionel Messi (34e, 75e) après la tempête traversée cette semaine.

Le capitaine blaugrana, bien parti pour un 7e titre historique de "Pichichi", a assumé ses responsabilités avec un doublé, après avoir tapé du poing sur la table jeudi soir au sortir de la cuisante défaite contre Osasuna, qui a fait replonger le Barça dans la tourmente.

Une grosse victoire mais une petite satisfaction, avant d'aborder en août la seule compétition que les Blaugranas peuvent encore espérer gagner pour s'éviter une saison blanche: la Ligue des champions.

- Setién éteint l'incendie -

Les hommes de Quique Setién, qui a momentanément éteint l'incendie le menaçant cette semaine après la déroute contre Osasuna et le cri du coeur du capitaine Messi, ont facilement dominé Alavés, et comptaient déjà trois buts d'avance à la pause (3-0, 45e).

Le technicien, annoncé sur la sellette par la presse catalane et qui s'est réuni avec les dirigeants du club vendredi pour évoquer son avenir sur le banc du Barça, a semblé vouloir affirmer son autorité avec quelques choix tactiques forts : outre les alignements des jeunes espoirs Ansu Fati et Riqui Puig, c'est le Brésilien Neto qui a assuré l'étanchéité des cages catalanes dimanche, à la place de Marc-André ter Stegen.

La bonne nouvelle de la dernière journée, en attendant les retours des vedettes françaises Ousmane Dembélé et Antoine Griezmann (touchées au quadriceps droit), a été le retour sur le terrain du milieu de terrain néerlandais Frenkie de Jong, après une blessure au mollet droit, et entré à la 59e à la place de Sergio Busquets.

La mauvaise a été la sortie sur blessure du défenseur central international français Clément Lenglet (46e), visiblement touché au psoas-iliaque droit, ce qui a obligé Setién a former une charnière inédite Ronaldo Araujo - Nelson Semedo pour la deuxième période.

Une alerte à surveiller, alors que les Blaugranas auront trois petites semaines pour préparer leur ultime grand rendez-vous de la saison: la Ligue des champions.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.