Accéder au contenu principal

Un Iranien exécuté pour espionnage en faveur des États-Unis et d'Israël

Des Iraniens chantent des slogans sous les portraits du général Soleimani, le 17 janvier 2020, à Téhéran.
Des Iraniens chantent des slogans sous les portraits du général Soleimani, le 17 janvier 2020, à Téhéran. AFP - HO
2 mn

Un Iranien accusé d'espionnage pour le compte des services secrets américains et israéliens a été exécuté lundi, rapporte le site officiel de la justice iranienne.

Publicité

L'Iran a exécuté, lundi 20 juillet, un homme reconnu coupable d'espionnage de ses forces armées pour les États-Unis et Israël, et notamment sur les déplacements du général iranien Qassem Soleimani, tué plus tard par une frappe de drone, a annoncé la justice.

"La condamnation de Mahmoud Moussavi Majd a été exécutée lundi matin pour espionnage afin que le cas de sa trahison envers son pays soit clos pour toujours", a indiqué le site officiel de la justice iranienne, Mizan Online.

Moussavi Majd a été accusé d'avoir fourni des informations aux États-Unis et à Israël sur les déplacements du général Qassem Soleimani, tué début janvier dans une frappe de drone américain à Bagdad.

>> À lire : Assassinat de Qassem Soleimani : un raid américain à la légalité contestable

Architecte de la stratégie iranienne au Moyen-Orient, le puissant général Soleimani, commandant de la branche des Gardiens de la Révolution iraniens chargée des opérations extérieures de la République islamique, a été tué le 3 janvier par une frappe aérienne américaine devant l'aéroport international de Bagdad, avec son lieutenant, l'Irakien Abou Mehdi al-Mouhandis, leader des paramilitaires pro-Iran dans ce pays.

Pour justifier l'ordre de le tuer, le président américain Donald Trump avait assuré après son décès que Soleimani, qu'il a qualifié de "terroriste numéro un" dans le monde, préparait des attaques "imminentes" contre des diplomates et militaires américains.

En riposte à l'attentat contre Soleimani, la République islamique avait lancé des missiles contre des bases militaires irakiennes abritant des Américains, faisant d'importants dégâts matériels, selon Washington.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.