Accéder au contenu principal

Plan de relance européen : Macron et Merkel saluent une journée "historique"

Le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel, le 21 juillet 2020, à Bruxelles.
Le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel, le 21 juillet 2020, à Bruxelles. AFP - STEPHANIE LECOCQ
|
Vidéo par : Alix LE BOURDON
8 mn

La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron ont salué mardi une journée "historique" pour l'UE après l'accord conclu à 27 sur un plan de relance post-coronavirus.

Publicité

Le sommet européen conclu après quatre jours de pourparlers a permis de redonner vie au couple franco-allemand. Le président français et la chancelière allemande ont fait front commun pour convaincre les pays "frugaux" de faire preuve de davantage de solidarité. Lors d'une conférence de presse commune, mardi 21 juillet, à Bruxelles, ils ont salué ensemble un accord "historique" dans l'histoire de la construction de l'Union européenne.

"Le plan de relance fondé sur cette solidarité européenne, c'est un changement historique de notre Europe et de notre zone euro. C'est la première fois que nous mettons en place cette capacité budgétaire commune, à ce niveau-là", a dit Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron : "Un changement historique de notre Europe et de notre zone euro"
24000

Sans l'Allemagne et la France ensemble, "rien n’est possible", a expliqué le président français. "Je suis convaincu que ce plan, ce budget sont de nature à répondre aux défis sanitaires, économiques et sociaux qui sont aujourd'hui devant nous dans chacun de nos pays, et que décider de ne pas y répondre, c'eut été décider de dépenser beaucoup dans quelques mois ou quelques années", a poursuivi le président français.

Emmanuel Macron : sans l'Allemagne et la France, "rien n'est possible"
27000

"Structurer une solidarité commune"

"Je n'ai aucun esprit chagrin à propos de cet accord", a aussi déclaré Emmanuel Macron, alors que la France a dû faire des concessions, notamment sur le montant des subventions.

Emmanuel Macron : "Je n'ai aucun esprit chagrin"
31000

"Nous sommes en train de structurer une solidarité commune, de consolider l'euro comme une vraie monnaie internationale", a-t-il aussi considéré.

Angela Merkel s'est, elle, dite "très soulagée" qu'après des négociations difficiles, l'Europe ait montré qu'elle "peut encore agir ensemble". Il s'agit d'"un signal important qui va au-delà de l'Europe", "une réponse à la plus grande crise de l'UE depuis sa création", a-t-elle affirmé.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.