Accéder au contenu principal

Audiences: les radios impactées après le confinement

L'audience des radios a été fortement impactée après le déconfinement du 11 mai, les grandes radios souffrant du changement de rythme de vie des Français
L'audience des radios a été fortement impactée après le déconfinement du 11 mai, les grandes radios souffrant du changement de rythme de vie des Français KENZO TRIBOUILLARD AFP/Archives
2 mn
Publicité

Paris (AFP)

L'audience des radios a été fortement impactée après le déconfinement du 11 mai, les grandes radios souffrant du changement de rythme de vie des Français, selon les chiffres de Médiamétrie publiés jeudi.

Médiamétrie n'avait pas pu mesurer ces audiences pendant le confinement. L'institut souligne que les résultats publiés jeudi, mesurés du 11 mai au 5 juillet, "ne sont pas comparables à ceux des vagues précédentes" de l’étude, le quotidien des Français ayant été "bouleversé". D'ordinaire, les Français écoutent beaucoup la radio pendant leurs déplacements.

Les grandes radios perdent ainsi quelques dizaines de milliers d'auditeurs par rapport au sondage de janvier-mars 2020, avant le confinement: France Inter perd 1,5 point à 11,3% d'audience cumulée, et RTL perd un point d'audience à 11,1%.

France Bleu perd également un point, à 5,3%, et Europe 1 signe un nouveau plus bas historique à 4,5% (-0,9), soit 500.000 auditeurs perdus sur une vague. RMC progresse, au contraire, à 6,6% (+0,2 point).

Franceinfo retrouve un très haut niveau à 8,1% (+0,7), France Culture reste stable à 2,8%.

Les stations musicales ont aussi souffert de l'immobilité forcée des Français, la leader NRJ reculant à 8,2 (-0,9), Skyrock à 6,5 (-0,5), Nostalgie à 5,4 (-0,5). RTL 2 recule à 3,7% (-0,7), Fun Radio reste stable à 4,2% (-0,1).

Ce sondage a été réalisé par Médiamétrie via des interviews auprès de 21.725 personnes âgées de 13 ans et plus.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.