Accéder au contenu principal

Coupe de France: protocole sanitaire, public limité et cérémonial adapté

Des marquages au sol pour faire respecter la distanciation sociale à l'extérieur du Stade de France le 23 juillet 2020 à la veille de la finale de Coupe de France entre le Paris SG et Saint-Etienne
Des marquages au sol pour faire respecter la distanciation sociale à l'extérieur du Stade de France le 23 juillet 2020 à la veille de la finale de Coupe de France entre le Paris SG et Saint-Etienne FRANCK FIFE AFP
4 mn
Publicité

Saint-Denis (AFP)

Coronavirus oblige, la finale de Coupe de France vendredi entre le Paris SG et Saint-Etienne (21h10) se déroulera dans un Stade de France qui sonnera creux, avec seulement 5.000 personnes autorisées dans l'enceinte de 81.000 places et dans le respect des consignes sanitaires.

- Jauge limitée, ultras absents -

Depuis le 11 juillet, les événements sportifs en France peuvent se dérouler avec du public, dans la limite d'une jauge maximale de 5.000 personnes, joueurs et organisation compris. Plusieurs matches amicaux de football ont ainsi accueilli du public, dans des gradins clairsemés.

La finale de la Coupe de France est en revanche le premier match de compétition officielle depuis la mi-mars à accueillir du public parmi les cinq grands pays de foot (Espagne, Angleterre, Allemagne, Italie, France).

En retranchant de ce chiffre limite de 5.000 personnes les joueurs, leur encadrement, l'organisation, les officiels, les journalistes ou encore les stadiers, il reste seulement 3.500 billets pour les spectateurs, dont 1.200 réservés à chaque club.

Un chiffre jugé trop réduit par les ultras du PSG et de l'ASSE qui ont volontairement refusé d'assister au match, ne souhaitant pas choisir parmi leurs milliers de membres les quelques privilégiés pouvant bénéficier d'un billet.

Les virages du stade seront donc fermés, avec des bâches aux couleurs du PSG et de l'ASSE, et le public sera cantonné au premier anneau, au bas de chaque tribune centrale, près de la pelouse. Saint-Etienne, en outre, a décidé de ne pas vendre de billet grand public pour la rencontre afin de respecter le choix de ses ultras.

Etant donné la taille du Stade de France, qui doit aussi accueillir la finale de Coupe de la Ligue vendredi 31 juillet entre Paris et Lyon, le président de la Fédération française de football (FFF) Noël Le Graët avait milité pour aller au-delà de ce chiffre de 5.000. Mais sans succès pour l'instant.

"On aurait aimé avoir plus de monde", a-t-il reconnu dans un entretien au quotidien Le Parisien. "On va jouer seulement devant 5.000 personnes. Je le regrette un peu, mais c'est déjà un début."

- Masques, gel et circulation fléchée -

Au ministère des Sports, on précise que la question de cette limite de 5.000 personnes doit être examinée prochainement par l'exécutif.

"On pourrait proposer de ne plus être sur la notion de jauge, mais plus simplement sur la distanciation physique. En faisant notamment en sorte que les spectateurs se croisent le moins possible", a récemment expliqué la ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu.

En attendant, dès vendredi, le cheminement du public dans le Stade de France sera encadré afin de gérer le flux, avec des barrières et des marquages fléchés au sol.

Le port du masque sera obligatoire pour "toutes les personnes, tout le temps", précise-t-on de source proche de la FFF, et des bornes de gel hydroalcoolique seront disposées dans l'enceinte.

La distanciation sociale sera également maintenue dans les tribunes avec des places laissées vacantes entre les différents groupes familiaux ou amicaux.

- Cérémonial adapté pour le trophée -

Contrairement aux habitudes, l'équipe victorieuse ne montera pas dans la tribune présidentielle pour se voir remettre la Coupe de France. Un podium sera dressé à même la pelouse et le trophée placé sur une stèle.

Alors que la tradition veut que le président de la République le remette aux vainqueurs, le capitaine victorieux s'en saisira de lui-même, en présence d'Emmanuel Macron et de Noël Le Graët, et personne d'autre que lui et son équipe ne sera habilité à toucher le trophée.

De même, les deux équipes et les arbitres recevront une médaille, dont ils se saisiront par eux-mêmes sur un plateau.

Ce qui ne changera pas, en revanche, ce sont les images de célébration: trophée brandi, équipe triomphante et pluie de confettis...

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.