Accéder au contenu principal

Le fabricant de montres connectées Garmin victime d'une panne massive

La smartwatch «Vivomove HR» sur le stand de Garmin au salon IFA Consumer Electronics de Berlin, le 31 août 2017
La smartwatch «Vivomove HR» sur le stand de Garmin au salon IFA Consumer Electronics de Berlin, le 31 août 2017 TOBIAS SCHWARZ AFP/Archives
2 mn
Publicité

New York (AFP)

De nombreux services du fabricant américain de montres connectées et de systèmes de navigation par GPS Garmin étaient bloqués vendredi, plusieurs articles de presse évoquant une possible attaque au rançongiciel, qui bloque les données et les débloque contre paiement d'une rançon.

"Nous subissons actuellement une panne qui affecte Garmin.com et Garmin Connect", peut-on lire dans un bandeau affiché sur la page d'accueil du site Internet du groupe depuis jeudi matin.

"Cette panne affecte également nos centres d'appels et nous sommes actuellement incapables de répondre aux appels, aux courriels ou aux conversations en ligne", poursuit le message.

"Nous nous efforçons de résoudre ce problème aussi vite que possible et nous excusons pour ce désagrément", ajoute l'entreprise.

Un rançongiciel est un logiciel malveillant qui bloque et crypte les données, ne les débloquant que contre paiement d'une rançon.

L'application mobile Garmin Pilot, utilisée par les pilotes d'avion pour planifier leurs vols, était également inaccessible, tout comme le service flyGarmin, qui permet d'installer des bases de données aéronautiques.

Garmin n'a pas précisé les raisons de cette panne, mais selon plusieurs médias, il pourrait s'agir d'une vaste attaque au rançongiciel ("ransomware").

Selon le site ZDNet, plusieurs salariés de Garmin ont évoqué sur les réseaux sociaux cette possibilité, faisant état d'un chiffrage du réseau interne et de certains systèmes de production.

Le site taïwanais d'informations technologiques iThome a pour sa part fait état d'un mémo interne envoyé par Garmin à ses usines à Taïwan, annonçant des travaux de maintenance vendredi et samedi.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.