Accéder au contenu principal
Dans la presse

Loi de bioéthique en France : "La majorité impose sa loi en plein été"

La loi sur la bioéthique fait son retour à l'Assemblée nationale
La loi sur la bioéthique fait son retour à l'Assemblée nationale © France 24

À la une de la presse, lundi 27 juillet, les inquiétudes du secteur touristique face à la hausse des cas de contaminations au Covid-19 et les restrictions consécutives de déplacement décidées au sein de l’UE, les Français en vacances dans leur pays, le gouvernement enfin au complet, le retour de la loi  de bioéthique à l'Assemblée, et un fanatique d'Elvis Presley.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

À la une de la presse, ce lundi matin, les inquiétudes du secteur touristique face aux restrictions imposées aux voyageurs au sein de l'Union européenne. 

Après des semaines d'interruption, les déplacements au sein de l'UE vont-t-ils de nouveau connaître un coup d'arrêt, à cause de l'augmentation du nombre de contaminations au Covid-19 ? C'est ce que redoute en particulier l'Espagne, touchée de plein fouet par la décision, samedi, du Royaume-Uni, de rétablir une quarantaine pour les voyageurs en provenance de son territoire, selon The Financial Times. "Le secteur touristique en état de choc", titre le journal catalan Ara. Dans la région espagnole la plus touchée par le rebond estival du nouveau coronavirus, déconseillée aux touristes français par le Premier ministre Jean Castex, la quarantaine britannique et l'annulation de plusieurs vols par le voyagiste TUI, provoque "une nouvelle vague d'annulations" de séjours, amenant la ministre des Affaires étrangères espagnole à assurer que "l'Espagne est un pays sûr", et que le plus important est que l'Espagne fait de grand efforts pour contrôler (les nouveaux) foyers (de contamination)". Quant aux touristes britanniques déjà sur place, soit près d'un million et demi de personnes, selon Metro, ils fulminent, certains assurant que s'ils avaient su qu'une quarantaine de 14 jours leur serait imposée à leur retour, les empêchant de reprendre le travail en temps prévu, ils ne seraient jamais partis en Espagne.

Quarantaine ou pas, cette pause estivale prend une tournure inédite, notamment en France. D'après Aujourd'hui en France, les vacanciers français, "dans leur très grande majorité", ont choisi de rester dans l'Hexagone, la côte Atlantique faisant le plein, ainsi que la Bretagne, davantage que la campagne, tandis que "la quasi-absence des étrangers pénalise Paris et les sites patrimoniaux". Le quotidien, invite, au passage, les Français à porter le masque, "devenu l'accessoire de l'été, aussi indispensable pour (la) santé, qu'insupportable à porter" et à bien "profiter" de ces vacances, "car nul sait ce que réserve la rentrée".

Pas de vacances, en revanche, pour les onze secrétaires d'État, nommés dimanche soir. Le Monde rapporte que le Premier ministre a nommé au total onze secrétaires d'État, dont cinq faisaient déjà partie du précédent gouvernement – des nominations qui interviennent trois semaines après la nomination des ministres, rappelle le journal. "Il était temps ! C'est la fin du supplice chinois", commente un proche du président Emmanuel Macron dans Le Figaro. Le quotidien conservateur s'interroge aussi sur le calendrier du projet de loi de bioéthique, qui revient ce lundi à l'Assemblée, et qui propose notamment d'autoriser la procréation médicalement assistée (PMA) pour toutes les femmes, y compris les femmes homosexuelles et les femmes célibataires. C'est là la manifestation de la volonté de "faire passer ce texte en catimini", estime le journal, qui se demande si l'on est "sûr que ce calendrier corresponde à la préoccupation actuelle des Français", en pleine pandémie, en mettant en garde contre "la mise en place d'un bouleversement anthropologique, qui n'est plus au 'service de l'homme' – notamment celui des enfants à naître. Un bouleversement dont personne ne mesure encore les conséquences sur la filiation". La PMA pour toutes compte aussi ses partisans en France, l'ouverture de la procréation médicalement assistée à toutes les femmes constituant "une réforme importante pour l'égalité", d'après L'Humanité. Le quotidien communiste rappelle, pour sa part, que le projet faisait partie des promesses de campagne d'Emmanuel Macron en 2017.

On ne se quitte pas là-dessus. Parce que lorsqu'on aime, on ne compte pas, quoique, je vous propose de jeter un cil au Huffington Post, qui rapporte qu'un imitateur norvégien d'Elvis Presley s'est illustré, samedi, en chantant les titres du "King" pendant 50 heures et 50 secondes, pulvérisant ainsi le précédent record homologué, détenu depuis 16 ans par un Allemand. Commentaire du nouveau champion du monde : "Je ne le referai plus jamais"…

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse (du lundi au vendredi, à 7h20 et 9h20 heure de Paris). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

            

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.