Accéder au contenu principal

Wall Street ouvre en baisse après de nouveaux résultats

Un homme allongé sur un banc face au New York Stock Exchange (NYSE) à Wall Street (New York), le 13 juillet 2020
Un homme allongé sur un banc face au New York Stock Exchange (NYSE) à Wall Street (New York), le 13 juillet 2020 Johannes EISELE AFP
3 mn
Publicité

New York (AFP)

Wall Street reculait mardi en début de séance, tirée vers le bas par le repli de McDonald's, qui a publié ses résultats trimestriels, et suivant le débat parlementaire américain sur le nouveau plan de relance.

Vers 14H00 GMT, son indice vedette, le Dow Jones, baissait de 0,68% à 26.404,75 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, perdait 0,67% à 10.465,91 points et l'indice élargi S&P 500 reculait de 0,45% à 3.224,75 points.

La place new-yorkaise avait fini en hausse lundi, portée par les géants technologiques Google, Amazon, Facebook et Apple, et suivant de près les négociations sur un nouveau plan de relance aux Etats-Unis: le Dow Jones était monté de 0,43% et le Nasdaq de 1,67%.

Les acteurs du marché digéraient de nouveaux résultats trimestriels de grandes entreprises cotées.

McDonald's perdait 2,34%. Le géant de la restauration rapide, membre du Dow Jones, a vu son bénéfice net chuter de 68% au deuxième trimestre et n'a pas donné de prévision pour l'année, son activité ayant été considérablement réduite par la pandémie partout dans le monde.

Pfizer, qui fait aussi partie du Dow Jones, montait en revanche de 1,52%. Le laboratoire pharmaceutique américain, qui travaille sur un vaccin contre le Covid-19, a légèrement relevé ses prévisions de résultats pour 2020 malgré un chiffre d'affaires lesté au deuxième trimestre par la baisse des prescriptions de certains de ses médicaments et vaccins.

Par ailleurs, les négociations sur de nouvelles mesures fédérales d'aide à l'économie allaient bon train au Congrès entre Démocrates et Républicains.

Ces derniers ont présenté lundi un plan d'un montant total d'environ 1.000 milliards de dollars et doivent entamer des discussions formelles avec les démocrates mardi.

Le plan comprend un nouveau chèque pour les ménages, des prêts supplémentaires pour les petites et moyennes entreprises les plus touchées, et des fonds pour permettre aux écoles de rouvrir.

Les républicains souhaiteraient également que la subvention hebdomadaire que le gouvernement verse aux chômeurs depuis le début de la crise soit réduite à 200 dollars, au lieu de 600 dollars depuis avril. Mais les responsables démocrates à la Chambre des représentants et au Sénat y opposent une fin de non-recevoir.

"Autrement dit, ils ne sont pas sur la même longueur d'ondes. Cela devrait garantir une semaine riche en drames politiques", résume Patriclk O'Hare de Briefing.com.

Parmi les nombreux événements qui devraient rythmer les prochains jours, le marché suivra de près la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale qui doit s'achever mercredi, l'audition des patrons des géants américains de la tech devant une commission parlementaire mercredi, la première estimation du PIB américain au 2e trimestre jeudi ainsi qu'une nouvelle salve de résultats (Apple, Facebook, Alphabet et Amazon entre autres).

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine baissait à 0,5872% contre 0,6151% lundi soir.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.