Accéder au contenu principal

Donald Trump retweet la vidéo d'une médecin qui croit aux humains "reptiliens"

Le président des États-Unis Donald Trump, à la Maison Blanche, à Washington, le 27 juillet 2020.
Le président des États-Unis Donald Trump, à la Maison Blanche, à Washington, le 27 juillet 2020. © Andrew Harnik, AP
3 mn

Donald Trump a retweeté la vidéo d'un groupe de médecins affirmant que l'hydroxychloroquine soigne le Covid-19. Parmi eux, Stella Immanuel qui avait affirmé par le passé que les Etats-Unis sont gouvernés par des "esprits reptiliens", "mi-humains, mi-extraterrestres".

Publicité

Donald Trump a jugé Stella Immanuel "très impressionnante", et il ne s'est pas privé de le faire savoir. Même s'il "ne sait rien d'elle", le président des États-Unis a retweeté une vidéo dans laquelle elle apparaît. Cette médecin, qui avait promu l'idée que les États-Unis étaient gouvernés par des "reptiliens" et que les problèmes gynécologiques étaient liés à des relations sexuelles avec des esprits du mal, défend désormais l'hydroxychloroquine, qui pourrait, selon elle, venir à bout du Covid-19 en 30 jours. 

"On peut guérir du virus"

Dans la vidéo en question - supprimée par Facebook, Youtube et Twitter - un groupe de médecins expliquent  entre autres, que les masques ne sont pas nécessaires et qu'il "existe un médicament" pour traiter le coronavirus : l'hydroxychloroquine. "On peut guérir du virus, cela s'appelle l'hydroxychloroquine", déclare Stella Immanuel, qui apparaît dans la vidéo parmi d'autres blouses blanches devant la Cour suprême. Elle assure que le médicament a empêché ses propres patients de mourir du Covid-19, et qu'il rend le port du masque et le confinement inutiles.

Originaire du Cameroun et diplômée de médecine au Nigeria, Stella Immanuel affirme qu'elle a une autre "perspective" et que de là où elle vient, "tout le monde prend de l'hydroxychloroquine" - médicament prévu pour soigner le paludisme - "bébé, femme enceinte et personnes âgées". 

L'hydroxychloroquine a été promu au début de la pandémie par Donald Trump, qui a déclaré ensuite qu'il en prenait de façon préventive. Les autorités sanitaires américaines ont depuis recommandé de ne pas prescrire le médicament aux malades du Covid-19 et plusieurs essais cliniques n'ont observé aucun effet positif sur les patients. Mais le médicament est devenu le favori des anti-systèmes et, aux Etats-Unis, de la droite trumpiste.

Des "esprits reptiliens", "mi-humains, mi-extraterrestres" 

Des archives du site personnel et de la page YouTube de Stella Immanuel révèlent une longue liste de déclarations pseudo-scientifiques : des "esprits de souffrance" auraient ainsi des relations sexuelles "astrales" avec des femmes, ce qui cause "des problèmes gynécologiques, des problèmes conjugaux et des fausses couches". Dans une vidéo de 2015, elle dit que les dirigeants des Etats-Unis sont des "esprits reptiliens", "mi-humains, mi-extraterrestres". Elle dénonce l'usage d'ADN extraterrestre en médecine, causant des mélanges entre humains et démons.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.