Accéder au contenu principal

Tour de Burgos: Fernando Gaviria règle au sprint Arnaud Démare

Le Colombien Fernando Gaviria au départ de la 7e étape du Tour d'Italie, de Vasto à L'Aquila, le 17 mai 2019
Le Colombien Fernando Gaviria au départ de la 7e étape du Tour d'Italie, de Vasto à L'Aquila, le 17 mai 2019 Luk BENIES AFP/Archives
2 mn
Publicité

Paris (AFP)

Le Colombien Fernando Gaviria (UAE) s'est imposé sur la 2e étape du Tour de Burgos mercredi pour la première explication entre les meilleurs sprinteurs du peloton après quatre mois d'interruption de la saison en raison du Covid-19.

A Villadiego, Gaviria a surpris le Français Arnaud Démare (Groupama-FDJ) et l'Irlandais Sam Bennett (Deceuninck) qui complètent le podium, l'Autrichien Félix Grossschartner (Bora) conserve lui son maillot de leader.

Parfaitement placé par ses poissons-pilotes Ramon Sinkeldam et Jacopo Guarnieri, Arnaud Démare s'est laissé surprendre par Gaviria qui a surgi de la roue du Français à 200 mètres de la ligne.

Un succès qui était loin d'être garanti le matin pour le Team UAE dont trois coureurs colombiens n'ont pas pris le départ de cette 2e étape par précaution sanitaire.

Les trois compatriotes de Gaviria ont été placés à l'isolement après un "contact" avec une personne testée positive au Covid-19, a annoncé leur formation.

Un rappel que le peloton, malgré la reprise, roule sur un fil: la veille, l'équipe Israël SN avait dû retirer, "par précaution", l'Israëlien Itamar Einhorn et le Britannique Alex Dowsett des engagés.

Mercredi, la bosse de 1,5 km (à 5,2% de pente moyenne) placée à moins de 10 km de l'arrivée a été avalée à toute vitesse par l'équipe Bora pour protéger Grossschartner et n'a pas permis à un attaquant de tenter sa chance

L'arrivée de la 3e étape jeudi au sommet du Picón Blanco (8,5 km à 8,9%) permettra aux favoris, parmi lesquels le prodige belge Remco Evenepoel (Deceuninck), de créer de premiers gros écarts.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.