Accéder au contenu principal

Covid-19 : masque obligatoire dans plusieurs villes, Jean Castex appelle à la vigilance de chacun

Le Premier ministre français, Jean Castex, s'entretient avec un policier lors d'une visite à Lille, dans le nord de la France, le 3 août 2020.
Le Premier ministre français, Jean Castex, s'entretient avec un policier lors d'une visite à Lille, dans le nord de la France, le 3 août 2020. © Denis Charlet, AFP
6 mn

En déplacement dans le nord de la France, le Premier ministre, Jean Castex, a appelé lundi les Français et les services de l'État à "ne pas baisser la garde" face à une résurgence du Covid-19. Pour l'éviter, de plus en plus de communes françaises imposent le port du masque dans certains lieux publics ouverts. 

Publicité

Le Premier ministre, Jean Castex, a de nouveau lundi 3 août appelé les Français à la vigilance contre le Covid-19, alors qu'un nombre croissant de communes françaises imposent le port du masque dans certains lieux publics ouverts face à la multiplication des signes de reprise épidémique.

"Nous ne devons pas baisser la garde. Le virus n'est pas en vacances, nous non plus", a-t-il déclaré lors d'un point de presse à Roubaix, en clôture d'un déplacement dans le département du Nord.

Masque obligatoire dans certaines zones de Lille

Dans ce département, où la circulation du virus est très active, la préfecture a rendu le port du masque obligatoire à compter de ce lundi dans certaines zones de la métropole de Lille, en particulier les zones piétonnes et les espaces verts.

>> À lire aussi sur France24.com : Avec ou sans masque dans les lieux publics clos : le casse-tête de l'exécutif

"Il faut que nous comprenions toutes et tous que l'objectif est simple, nous protéger contre ce virus surtout sans faire arrêter la vie, la vie économique et la vie sociale, c'est-à-dire en évitant la perspective d'un reconfinement généralisé", a insisté le Premier ministre, accompagné pour l'occasion du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, et du porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

Une "crise sanitaire qui n'en finit pas", selon Jean Castex

"Plus que jamais la mobilisation, l'unité de l'ensemble des institutions, l'unité des Françaises et des Français, sont les meilleurs ingrédients pour faire face à la fois à cette crise sanitaire qui n'en finit pas, mais que nous vaincrons et à cette crise économique que j'en suis sûr nous surmonterons plus forts encore", a dit Jean Castex.

Le discours des autorités a évolué au fil des semaines et des connaissances scientifiques, passant d'un masque "inutile pour toute personne dans la rue" jusqu'à aboutir à une obligation dans tous les lieux publics clos, le 20 juillet, et donc désormais dans certaines zones publiques ouvertes.

Elles justifient le port du masque à l'extérieur par des preuves qui s'accumulent pour dire que le Covid-19 se transmet via de fines gouttelettes en suspension dans l'air expiré par les malades (les "aérosols"), et pas uniquement via les postillons. Une position qui tranche radicalement avec le message des autorités en début d'épidémie.

Le masque est obligatoire dans les lieux publics de 69 communes de la Mayenne, département où les indicateurs "confirment la circulation active du virus". Biarritz, Bayonne, Saint-Malo, Le Touquet et Orléans imposent également le port du masque en extérieur, dans leur centre ou les marchés.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.