Dans la presse

Présidentielle en Biélorussie : "La bataille pour renverser le dernier dictateur d'Europe"

Rassemblement autour de la candidate de l'opposition à la présidentielle biélorusse
Rassemblement autour de la candidate de l'opposition à la présidentielle biélorusse © France 24

À la une de la presse, lundi 3 août, le renforcement des restrictions dans l’État de Victoria, en Australie, pour lutter contre la propagation du Covid-19. La course contre la montre mondiale pour trouver un vaccin contre le virus. La mobilisation de l’opposition en Extrême-Orient russe, et en Biélorussie. Et l’increvable Lewis Hamilton.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

À la une de la presse, le renforcement des restrictions dans l'État de Victoria, en Australie, pour lutter contre la propagation du Covid-19.

Les 5 millions d'habitants, déjà reconfinés depuis le 7 juillet, vont passer les six prochaines semaines "sous le couvre-feu le plus strict de l'histoire du pays", selon The Australian, qui évoque un État plongé dans "le coma du Covid". Interdiction de sortir de chez soi entre 20 h et 5 h du matin, autorisation d'aller faire les courses accordée à une seule personne par foyer, et dans un rayon de 5 km, retour de l'école à la maison : d'après The Herald Sun, le Premier ministre de l'État de Victoria a décrété hier l'état de catastrophe et des mesures de "choc et d'effroi", pour que les habitants prennent enfin la mesure de la gravité de la situation, après que le nombre de cas de contaminations au Covid-19 a doublé dans l'État de Victoria en une seule semaine.  

Face à la menace d'une deuxième vague épidémique, des laboratoires du monde entier se sont lancés dans une course contre la montre, pour trouver un vaccin contre le nouveau coronavirus. Le Temps rapporte que cinq projets de vaccins au total ont déjà entamé la phase III des essais cliniques, soit des tests d'efficacité sur plusieurs milliers de personnes. Selon le quotidien suisse, cette dernière étape, qui permet aux firmes pharmaceutiques de demander une autorisation de mise sur le marché, a été "considérablement accélérée" - mais outre la question de l'efficacité, pas encore avérée, donc, de ces potentiels vaccins, se pose aussi la question des capacités de production : "Même en cas de découverte d'un vaccin efficace, peu de chances qu'il y en ait une quantité suffisante", prévient le journal, en indiquant que "cet hiver encore, le meilleur "vaccin", entre guillemets, sera de continuer à appliquer les règles de distanciation sociale et les gestes barrières". "Attention à ne pas nourrir de trop grandes espérances, qui risquent d'alimenter une résistance aux stratégies simples qui permettent de ralentir la transmission du Covid-19 et de sauver des vies à court terme", met également en garde The Washington Post, aux États-Unis.

À la une également, la poursuite, samedi, des manifestations contre le Kremlin, à Khabarovsk, en Extrême-Orient russe. Pour le quatrième week-end consécutif, les manifestants sont descendus dans les rues pour soutenir l'ex-gouverneur Sergueï Fourgal, arrêté le 9 juillet. Une arrestation, officiellement pour meurtre, mais que les protestataires attribuent, eux, à la victoire de Sergueï Fourgal face au candidat du Kremlin aux élections de 2018. "C'est une question de dignité", commente un politologue de la région, dans les colonnes du Financial Times. "Les gens se sont sentis humiliés et ont compris qu'ils avaient été punis pour leur choix, comme de petits enfants qui font des choses que leurs parents n'apprécient pas".

En Biélorussie, des dizaines de milliers de personnes continuent à se rassembler autour de Svetlana Tikhanovskaïa, qui affrontera à la présidentielle de dimanche prochain Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis 1994. The Independent fait état d'une "bataille pour renverser le dernier dictateur d'Europe" - une mobilisation "sans précédent" depuis l'arrivée au pouvoir d'Alexandre Loukachenko, selon le quotidien britannique. Interrogée par Libération, Svetlana Tikhanovskaïa dit avoir décidé de se porter candidate pour prendre le relais de son mari, l'opposant Sergueï Thikanovski, arrêté le 29 mai dernier. Une arrestation parmi des centaines d'autres, selon une association de défense des droits de l'Homme biélorusse. D'après Libé, la répression de ces derniers mois "répond à la mobilisation déclenchée par le Covid", face auquel Alexandre Loukachenko aurait fait preuve de "déni" et de "délire", assénant notamment que le coronavirus se soigne "à coups de séances de vodka-sauna ou au grand air, de préférence sur un tracteur".

On ne se quitte pas là-dessus. Avant de vous dire à demain, je vous propose de jeter un cil à L'Équipe, qui salue la nouvelle victoire de Lewis Hamilton. Le pilote de Formule 1 a remporté, dimanche, son septième Grand Prix de Grande-Bretagne, dans des conditions pour le moins compliquées, puisqu'il a dû finir son dernier tour de piste avec un pneu crevé. "Increvable !", s'extasie, du coup, le quotidien sportif.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse (du lundi au vendredi, à 7h20 et 9h20 heure de Paris). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

            

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine