Dans la presse

Explosions à Beyrouth : "Un gouvernement libanais ridicule"

Le port de Beyrouth en ruine après une double explosion
Le port de Beyrouth en ruine après une double explosion © France 24

À la une de la presse, jeudi 6 août, la colère et les questions après le choc de la double explosion qui a frappé Beyrouth. Le 75e anniversaire d'Hiroshima au Japon. Et le record d'un jeune alpiniste de 3 ans.   

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votreiPhoneou surtout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan surFacebook 

"Ce n'est pas le mauvais sort qui s'acharne sadiquement sur notre pays" assure L'Orient le Jour, mais bien "l'indifférence et le mépris que n'ont cessé de vouer des générations de dirigeants indignes". L'éditorialiste du journal libanais n'hésite pas à évoquer des "fumiers d'assassins" et un gouvernement qui en vient à "se foutre criminellement de la vie même des gens"

Une colère partagée par le site d'information Daraj, qui appelle lui à la démission de tous les dirigeants. "La première évidence est que derrière cette explosion, il y a une incompétence formidable, ou une corruption formidable, en plus d'une mafia au pouvoir" s'insurge le site Beyrouthin, critiquant "un gouvernement libanais ridicule". 

Dans la presse internationale, les questions fusent. "Comment 2 750 tonnes de nitrate d'ammonium ont-elles pu se retrouver dans les hangars du port de la capitale libanaise ?" s'interroge The Globe and Mail. Le quotidien canadien nous apprend que le Rhosus, un cargo moldave, avait été immobilisé dans la capitale libanaise en 2013, puis délaissé par son propriétaire avec dans ses cales, "une stupéfiante quantité de nitrate d'ammonium". Une cargaison stockée dans un hangar depuis des années, celui-là même où l'explosion a eu lieu.

De nombreuses voix s'élèvent déjà pour réclamer une enquête et une aide internationale. Mais "Comment aider le Liban ?" titre ce matin le journal chrétien La Croix qui développe dans ses pages l'importance des églises et des communauté religieuses dans ce moment de crise. Pour Le Parisien, l'aide doit venir de la France, qui aurait un grand rôle à jouer pour son ami de longue date. Alors qu'Emmanuel Macron est attendu aujourd'hui à Beyrouth, le quotidien rappelle les liens historiques et anciens entre les deux pays, qui remontent "à la création de l'État libanais moderne". Preuve d'une amitié forte, plus importante que jamais en ces temps troublés. 

Au Japon, le pays commémore le 75e anniversaire du bombardement d'Hiroshima. L'occasion pour Le Monde de raconter l'histoire de Kumika Seina, l'une des 150 survivantes du bombardement de 1945, qui se fait aujourd'hui le messager du passé auprès des jeunes générations, dans un pays où "moins de 30 % des japonais connaissent les dates exactes des bombardements. 

Ces survivants, appelés Hibakusha, ont donc crée un programme pour former les messagers de demain. Pendant 3 ans, des jeunes japonais apprennent à s'exprimer comme à l'époque et à écrire des scénario, inspiré du vécu des survivants, pour que leur mémoire et leurs récits restent après leur mort. 

Une transmission essentielle pour le Japan Times qui s'inquiète en cette date anniversaire que l'on ne retienne pas les leçons d'une telle catastrophe et de l'impasse, dans laquelle se trouvent les accords sur les armements nucléaires. "La réalité, pénible", déplore le quotidien est que le risque de catastrophe nucléaire est plus grand que jamais [...] et que l'objectif de désarmement est loin d'être atteint." Un progrès, "lent et ingrat" mais un effort qui doit se poursuivre, conclut le Japan Times. Car la survie de l'humanité en dépend. 

Enfin dans le registre de la transmission, Ouest France fait état d'une jolie manière de partager son savoir. Le petit Jackson Houlding, 3 ans, vient de battre un record, celui du plus jeune grimpeur à dépasser les 3 000 mètres. Un exploit pour un enfant de cet âge, réalisé grâce à ses parents, passionnés d'alpinisme, qui l'ont emmené, ainsi que sa sœur de 7 ans. Une passion partagée et un beau message : avec la passion et la persévérance, on peut décidément déplacer des montagnes. 

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine